Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco doit asseoir son rang

Ecrit par Martial HESPEL

Avec son ambition de monter en Elite Nationale, Monaco se déplace ce dimanche à Saint-Laurent. Les deux co-leaders vont se rendre coup pour coup. Le coach monégasque se confie.

Ce dimanche à 14h00, à la salle Carton, Saint-Laurent du Var va recevoir Monaco dans le cadre du choc de la quatrième journée de Nationale 2 Féminine. Ce sont les deux seules équipes toujours invaincues. Un match où Monaco aura sans doute bien plus à perdre que leurs hôtes. En effet, le club du coach Christophe Ulivieri a clamé vouloir monter en Elite Nationale. Saint-Laurent, ne vise qu’une qualification, comme l’année dernière, en play-offs. C’est déjà beaucoup, mais une défaite contre Monaco ne va pas fondamentalement changer le visage de la saison du VBSL. Si l’ASMVB tombe, ce sera autre chose.

Mais le coach Ulivieri reste concentré sur son groupe et non pas sur l’adversaire pour plusieurs raisons. « La semaine a été classique, on continue de travailler nos points forts individuels et collectifs. Il ne faut pas oublier que cette équipe est en cours de construction. Cinq joueuses du sept de départ – avec la libéro – ne jouaient pas dans l’équipe ou n’étaient pas titulaires. Je suis également, entre guillemets, un nouveau coach pour cette équipe et cela fait huit ans que je n’avais pas d’entraîné », narre t-il à www.magsport06.fr. 

Ulivieri a conscience que l’adversaire qui se dresse devant lui, où il faudra également composer avec un public bouillant, n’aura rien de simple. La dynamique du VBSL, qui jouait encore en PNF il y a trois ans, est impressionnante et son début de saison, malgré là aussi un groupe fortement remanié, tout autant. « L’approche psychologique, au vue de la position de leader des deux équipes, est déterminante. Saint-Laurent est une équipe forte qui s’appuie sur un fond de jeu solide décidé par un entraîneur, expérimenté, qui sait faire gagner son équipe. La preuve en est son parcours depuis son arrivée dans le club. Certes je me concentre essentiellement sur mon équipe sans forcément m’attarder sur le jeu de l’équipe adverse, pour autant les plans de jeu sont utiles, mais à vrai dire contre Saint-Laurent, les filles se connaissent déjà très bien entre elles donc un plan de jeu serait presque superflu. »

Malgré tout, le technicien monégasque évoque sa fierté envers le comportement de son équipe durant la semaine. « Mes joueuses le savent (L’importance et la difficulté de ce match ; ndlr) et ont fait preuve d’autant de sérieux, d’engagement à l’entraînement que sur la préparation des premiers matchs. Je suis sincèrement très fier d’elles depuis le début de la saison car elles ont montré des qualités d’abnégation sur le terrain et en dehors avec les blessures qui ne les ont pas épargnées et qui se poursuivent encore. »

Petite différence entre les deux équipes, Saint-Laurent a joué et gagné le week-end dernier son premier tour de coupe de France à Antibes, équipe de N3F. En revanche, Monaco était exempt et n’a donc pas joué depuis quinze jours. Mais si précédemment le coach Laurentins Pascal Drouot a évoqué que cela n’aurait pas d’incidence, Ulivieri va dans le même sens. « Ce n’est pas un désavantage puisque la coupe n’est pas un objectif. Pour la suite, elle permettra d’une part de penser les bobos et d’autre part aux jeunes de s’exprimer sur un match officiel. Pour autant, on ne tournera pas le dos volontairement à une qualification contre… Saint-Laurent du Var. » En effet, les deux équipes se rencontreront à nouveau le 12 novembre prochain, à l’occasion du deuxième tour, mais cette fois sur le Rocher. 

(Crédit photo : AS Monaco VB)



Voir plus d'articles de la même catégorie