Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco devrait bien plus briller

Ecrit par Martial HESPEL

Nouvelle saison pour l’UC Monaco et son directeur sportif Guido Possetto qui a construit un nouvel effectif basé sur la montagne. Un groupe plus fort selon lui. Analyse.

C’est une saison bien différente que débute l’UC Monaco. Un groupe réduit, passant de dix à neuf coureurs, de nouvelles nationalités, beaucoup de grimpeurs et surtout un effectif encore plus homogène. En effet, après le passage professionnel de Matteo Draperi il n’y aura plus un leader et neuf équipiers mais bien neuf garçons capables de claquer. 

Cela a été le cas dimanche, à Nice, sur le souvenir Nucéra (toutes catégories ; 72 kilomètres). Un jeu de piste que vont parfaitement maitriser les Monégasques. Dès le premier kilomètre, un petit groupe s’échappe : Greg Hallop et Thomas Armstrong y figurent. Derrière, leurs équipiers vont maîtriser le peloton et devant l’Anglais va se mettre à la planche pour l’Estonien : succès. « Je suis très content pour la belle victoire de Greg à Nice pour plusieurs raisons », débute le directeur sportif de l’UCM Guido Possetto pour www.magsport06.fr. « Un vrai travail collectif qui a payé vu que la course s’est déroulée exactement comme on l’avait préparé et ça c’est vraiment un motif de satisfaction pour nous et en particulier pour Greg car c’est sa première victoire. C’est un garçon très appliqué qui a besoin d’accumuler un peu d’expérience. Il a un bon potentiel et je pense qu’il aura un rôle important pour l’équipe. » A 20 ans, l’Estonien vit sa première expérience hors de son pays natal après avoir terminé son cursus scolaire. Son arrivée à Monaco ? Un certain Rein Taaramäe a joué les entremetteurs. Une victoire importante pour Hallop : la confiance et la première clé de la réussite avant les jambes. 

Un succès qui couronne un début de saison où Monaco s’est déjà bien montré. Arsmtrong cumule déjà trois top 20, le Colombien Brandon Rivera, malgré une petite blessure durant la préparation, a terminé cinquième à Montauroux, Lucas Gehin 17e à Brignoles. « Mon bilan, mis à part les résultats, est très bon car comme je l’ai déjà dis il y un travail d’équipe qui en train de se mettre en place et ce n’était pas simple vu tous les changements qu’il y eu à l’intersaison… De plus on a des individualités supers intéressantes qui je pense vont nous faire plaisir sur les courses les plus adaptées à nos caractéristiques de grimpeur sur les gros objectifs de la saison. » Mais, on le voit, l’un des rares rouleurs du groupe, Hallop, brille dès que le circuit est à sa convenance.

Les changements ? Déjà les coureurs. Seuls quatre étaient présents la saison passée : l’Ukrainien Zubenko, le Français Gehin, le Monégasque Langellotti et l’Italien Mammoliti. Sont arrivés donc le Estonien Hallop, le Colombien Rivera, un autre français Hudry, un Britannique Armstrong et le jeune Hollandais de 18 ans Gerrits qui lui roulait pour le Sprinter Club de Nice la saison passée. Les Suédois ne sont plus là et les Italiens en minorité alors qu’ils étaient cinq en 2015. « C’est l’évolution naturelle de notre centre de formation. On essaye chaque année d’évoluer à ce niveau-là et je pense que le groupe de cette année est globalement beaucoup plus fort que l’année dernière même si plus jeune et plus petit en nombre. Je pense qu’on aura plusieurs cartes à jouer et aussi une meilleure entente car des fois si le leader n’est pas bien il faut pouvoir réagir différemment… » Pour la cohésion, la majorité du groupe, accompagné de l’ancien professionnel Roman Luhovyy qui fait office de mécanicien en plus de directeur sportif, vit dans une maison louée à l’Escarène sur les hauteurs de Nice : idéal pour escalader les cols. « Tout s’y passe très bien. Les garçons se sont bien réparties les taches et chacun y trouve son compte. Au début la communication était un peu compliquée mais maintenant il y a une super ambiance. Ils ont même crée un compte sur Instagram pour les suivre en coulisse : #casamccrew. »

La suite du programme s’annonce chargée avec samedi le Grand Prix Rhône-Alpes Sud et dimanche la Transversale des As. Puis, le dimanche 28 mars, le Critérium de Monaco. Objectif ? Monter en puissance pour deux gros objectifs : le 29 mars la classique 1.2 U23 Palio del Recioto ainsi que le 3 avril le 1.2 U23 Trofeo Piva en Italie. A noter que le Grimpeur Florian Hudry va revenir ce week-end à la compétition suite à une légère fracture de la clavicule contractée sur le Jean-Masse : « C’est un guerrier. Il avait terminé la course. »  

(Crédit photo : Kim Caritoux)



Voir plus d'articles de la même catégorie