Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco battu par plus fort

Ecrit par Martial HESPEL

C’est sur une lourde défaite que Monaco termine l’année civile. Un 36-28 à Nîmes qui creuse un peu plus, après dix journées, le trou entre le podium et le reste du championnat, dont les Monégasques.

Pour l’avant-dernier match de la phase aller de la Poule 6 de Nationale 2, le déplacement de Monaco à Nîmes faisait figure de vrai test pour savoir si Monaco pouvait, ou non, accrocher le podium. Mais dès les vingt premières minutes, l’issue de la rencontre était évidente avec une évolution du tableau des scores sans appel (5-2 ; 10-4 ; 14-6). « On a très mal commencé. On y était pas dans l’engagement et nos adversaires ont pris de l’avance très rapidement », ne cache pas Jordan Perronneau, capitaine, meilleur marqueur de la rencontre avec onze buts. « Ils étaient plus percutants, plus rapides et plus efficaces que nous. » Limpide.

Pourtant, pendant une heure, les locaux vont cumuler huit suspensions temporaires de deux minutes. De leur côté, les joueurs du coach Xavier Mangematin, avec seulement quatre suspensions, ont joué plus souvent à 6 contre 5, sans pour autant trouver d’avantage de solutions, sauf peut-être en fin de première mi-temps où, menés 19-11, les Monégasques vont revenir à -6 grâce à des buts de Perronneau et Martin. La remontée va se poursuivre jusqu’à ce que l’écart se réduise encore (22-19). « On va revenir à trois buts. C’est la première et dernière fois que l’on a été dans le match. A ce moment là, on a perdu des ballons par manque de lucidité. » En quatre minutes, Monaco va prendre quatre buts, sans marquer (26-19). « On a pas pu rivaliser avec eux. Déjà que l’on est parti diminué, on a pas mis tous les ingrédients pour les inquiéter. Physiquement il n’y avait pas photo. »

Monaco retrouvera donc le championnat dans plus d’un mois, le 17 janvier, à Louis II contre La Crau, avant de recevoir à nouveau, le 31 janvier, La Seyne. Monaco a aujourd’hui le souffle court. Cette trêve arrive au bon moment et les deux réceptions de janvier vont également soulager les organismes et éviter les heures de déplacements afin de recharger les batteries. « Heureusement que la trêve arrive car je nous vois mal gagner un match de plus cette année », conclu Perronneau pour www.magsport06.fr. Bon repos.



Voir plus d'articles de la même catégorie