Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Monaco a encore (un peu) de temps

Ecrit par Martial HESPEL

En grosse difficulté en raison d’une infirmerie pleine, la PNF de l’AS Monaco prend son mal en patience. Des matchs en retard lui laissent encore du temps, mais les jokers s’amenuisent. 

Forcément, il n’avait pas prévu ça. Nouveau venu sur le banc de la PNF de l’AS Monaco – repêchée l’été dernier à ce niveau – l’entraîneur Johnny Rodrigues vit des semaines difficiles. Et pourtant, sur le papier, son groupe vaut beaucoup mieux, mais il est décimé depuis plusieurs mois et la victoire de la première journée reste l’unique à ce jour.

« La pré-saison s’est très bien passée. Les filles étaient présentes à la reprise. Mais nous perdons une joueuse importante sur blessure à l’entraînement de la Nationale 3 juste avant le début de saison. Puis, oui nous remportons le premier match mais malheureusement nous perdons encore deux joueuses importantes pour quasiment toute la première partie de saison. Trois blessures donc pour commencer le championnat et pas des moindres : tout le secteur intérieur est touché », ne peut que déplorer le coach auprès de www.magsport06.fr. Les défaites se sont alors enchaînées. Les claques avec elles avec des écarts de 40 à 50 points.

« Sur un groupe de quatorze joueuses, pour rester positif, on est encore dix. Comme si la malchance nous poursuivait, trois autres blessures importantes feront suite sur ce début de saison. Une seule victoire, ne représente évidement pas la valeur de ce groupe. Malgré toutes ces mésaventures, nous restons soudés, nous travaillons avec de jeunes joueuses qui ont l’occasions de s’exprimer et donc d’engranger de l’expérience. Nous sommes derniers mais qu’au tiers de la saison et j’ai grand espoir de récupérer au plus vite les blessures de début de saison. »

Les blessées devraient revenir d’ici la fin du mois de janvier. Mais la chance de Monaco réside dans le fait que, suite aux différents week-ends d’intempéries de fin 2019, l’ASM n’a joué que sept matchs à l’heure actuelle, là où d’autres en ont joué huit voir même neuf. Alors, même si la reprise en 2020 fût ce dimanche très dur contre le troisième championnat (Défaite 33-75 à Gaston Médecin), Monaco a encore du temps et n’a pas tout perdu. Mais il faudra revenir avec la victoire de Carqueiranne dimannche prochain pour ne pas décrocher.

« Nous sommes une équipe jeune et repêchée, nous nous sommes fixés des objectifs et tout est encore possible, car nous sommes capables de très bonnes choses à l’image de la première mi’temps à Saint-Laurent. Fin janvier je devrais récupérer mon secteur intérieur en espérant que d’ici là je ne perde pas d’autres joueuses. Au complet on pourra prétendre à la victoire c’est une certitude. »



Voir plus d'articles de la même catégorie