Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Métin visera le top 4 avec Cagnes

Ecrit par Martial HESPEL

Maxime Métin est l’une des recrues de Pierre de Marchi au sein de la Nationale 3 de Cagnes-sur-Mer. Un retour pour un joueur qui n’a pas fini de se lancer des défis.

Après une année sabbatique, Maxime Métin est de retour aux affaires ! « J’ai profité de cette pause pour me reposer et redéfinir mes objectifs », raconte t-il à www.magsport06.fr.

Le voici donc qui va refouler les parquets d’un championnat qu’il connaît par cœur. Un coach aussi. Son retour avec la N3M de l’USC n’est pas étranger à celui de Pierre de Marchi sur le banc. « J’ai noué une solide amitié avec Pierre qui a été mon coach à Cagnes il y a sept ans de ça et j ai accroché immédiatement à ses méthodes, autant au niveau du basket que sur le plan humain. Il a les clés du camion et les dirigeants lui font confiance et ce grâce à son expérience. »

Et de la bouteille, tant sur le terrain que dans le staff, il en faudra pour aborder un championnat qui a beaucoup évolué depuis quelques saisons avec les arrivées, par exemple, d’une très belle équipe de Monaco mais aussi des jeunes Antibois. « Ce championnat est de plus en plus rajeuni avec les réserves d’Antibes et d’autres clubs de Pro B. Ce n’est pas plus mal, il y a encore quelques années pour un jeune joueur jouer en Nationale 3 ce n’était que peu attractif. Maintenant c’est un tremplin et c’est tant mieux pour nous : joueurs et le public qui voit des jeunes pleins de talent. »

L’entraîneur a construit un groupe qui s’annonce solide pour se maintenir. « Cagnes-sur-Mer doit, pour moi, être en Nationale 3 au minimum. Si un jour il y a une opportunité pour de la Nationale 2 ? Pourquoi pas. Mais ce n’est pas pour tout de suite car nous avons encore beaucoup de travail au niveau de la formation des jeunes pour espérer perdurer dans le temps. » La récente relégation en Pré-Nationale, il y a deux ans, corrigé tout de suite par une remontée sous la direction d’Alexis Lalli, prouve que pour pérenniser le niveau Nationale 3, rien n’est acquis, dans un champion de plus en plus dense. « Le groupe a été construit en gardant l’ossature de l’année dernière avec des garçons de qualité. Pierre a juste rajouté quelques joueurs qui lui permettront de jouer les quatre premières places à mon avis. »

Pour y parvenir, les Cagnois auront besoin d’une salle pleine le plus souvent possible à l’instar du match de la montée contre le SMUC il y a un an pour retrouver la cinquième division. Ce ne sera pas de trop lors de derbies qui s’annoncent bouillant contre Saint-Laurent du Var notamment. « Une salle bien remplie ferait, je pense, très plaisir à notre ancien Président François Cutajar disparu brutalement en mars dernier », conclu avec émotion Maxime Métin.

(Crédit photo : Prenateam)



Voir plus d'articles de la même catégorie