Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Messieurs, à vous de confirmer

Ecrit par Martial HESPEL

En jouant à domicile, Benjamin Balleret se refait une santé en double à Monte-Carlo. Le Monégasque rejoint maintenant l’Italie. Arneodo prend lui la direction d’Angers.

Il aura fallu faire appel à deux monuments de la spécialité du double, Nestor et Zimonjic, pour faire tomber la paire monégasque composée de Benjamin Balleret et Romain Arneodo. Cet après-midi, en quart de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, sur le Court des Princes, les multiples vainqueurs de Grand-Chelem se sont imposés 6-4 6-3. « Nous avons abordé la rencontre comme celle du premier tour, où on élimine les numéros 9 mondiaux, Rojer et Tacau. Nous n’avions rien à perdre. Nous y sommes allés pour se faire plaisir, tout en sachant que l’on pouvait gagner », dévoile pour www.magsport06.fr Balleret. « On réalise un match correct avec des regrets au premier set où à deux points près ça peut basculer de notre côté. » Bien que bénéficiant d’une wild-card, les deux compères n’en sont pas à leur premier coup d’essai en double. Lors des douze derniers mois, ils ont remporté ensemble pas moins de six Futures. « On se connaît bien et on y croit vraiment face à des grosses équipes. Bien entendu ça joue beaucoup plus vite qu’en Future. Les gars sont impressionnants à la volée. C’est un autre niveau. On ne passe pas loin. »

« Romain doit enchaîner »

Ces belles performance en double redonnent un bon coup de boost à Balleret après avoir manqué le coche en simple contre Garcia-Lopez (7-5 6-2). « Je fais vraiment un mauvais match ce jour là. Il était vraiment prenable. Je ne joue pas bien et j’étais énervé et déçu car j’avais de gros points à aller chercher. » Le Monégasque enchaîne maintenant avec le Challenger de Vercelli en Italie sur terre battue. L’incertitude réside toujours sur sa participation ou non aux qualifications. « Logiquement je vais devoir les jouer. Mais j’ai une petite chance de me retrouver dernier entrant dans le tableau final. Physiquement je me sens très bien : aucun souci. Mentalement j’ai eu mal après le simple contre Lopez, mais avec le double, ça va beaucoup mieux. Et puis financièrement, passer deux tours en Masters 1000 ça fait du bien. Avec Romain nous avons pris beaucoup de plaisir. » Si Balleret file en Italie pour un Challenger, Arneodo jouera lui à partir de lundi le Future 15.000+H d’Angers, où il devrait être tête de série en simple. A lui de surfer sur la vague de ses récentes bonnes prestations (Lire ici) : « Romain, face à un gars du Top 100 est vraiment au niveau sur un match. Maintenant, il faut qu’il arrive à enchaîner sur toute une saison. Il possède, avec son coup droit, une belle arme. Il doit réussir à tenir la cadence sur la durée », explique Balleret. Une nouvelle saison débute.

(Crédit photo : DR)



Voir plus d'articles de la même catégorie