Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Menton a fait son autocritique

Ecrit par Martial HESPEL

A l’image d’Antibes, mais dans une situation bien différente, Menton enchaîne les victoires en 2020 et s’est éloigné de la zone rouge. Un derby de feu face au leader se présente.

Au soir du 7 décembre et une très lourde défaite à Montélimar (100-75), pourtant aujourd’hui avant-dernier du championnat, on pouvait commencer légitimement à supputer sur les risques de voir Menton, équipe historique de cette poule du sud-est, descendre en Pré-Nationale. Sans jamais remettre en cause le niveau intrinsèque de son groupe, Philippe Agostini commençait à demi-mot à se poser des questions sur les capacités mentales de chacun à se dépasser, se mettant lui aussi dans le lot où il savait que c’était à lui de trouver les mots pour bonifier son effectif. 

Six journées et cinq victoires plus tard, il est incontestable que chacun a su se remettre en question avec des succès notamment contre le deuxième et le troisième. « Ça va mieux en effet même si en sport collectif tout reste fragile », confie Agostini à www.magsport06.fr. « J’ai effectué avec l’équipe une sorte de reset à mi-championnat pour tenter de repartir sur de nouvelles bases. Apparemment on a trouvé une formule qui marche mieux. Même si en se penchant sur nos défaites des matchs aller, c’était un peu pile ou face et c’est souvent tombé du mauvais coté. »
 
On se souvient en effet du -2 à Saint-Chamond, du -3 contre Tain Tournon, du -6 à Lyon, du -4 à Monaco ou enfin du -3 à domicile contre Antibes. Il aurait été incongru et malhonnête d’affirmer que Menton n’y était pas. « Depuis le début de la phase retour, cela tombe à nouveau du bon coté. Je sais que j’ai un basket parfois un peu long à assimiler. Jouer à dix est parfois dur pour certains joueurs et l’état d’esprit général associé aux défaites s’en ressentait. » Le coach a ainsi modifié quelques systèmes et affiné les placements défensifs. Vous mélangez tout ça avec un meilleur état d’esprit, la bascule s’est effectué et dans une semaine, Menton va pouvoir recevoir son voisin monégasque presque sans pression. 
 
Depuis Montélimar, Menton aurait pu effectuer un carton plein et être de retour pour la course au podium. « On était hélas trop diminué – quatre blessés – à Tain Tournon pour nous imposer là bas, même si avec un poil d’adresse en plus ça aurait pu le faire. » Et même si tout va mieux avec les victoires, le maintien n’est pas encore acquis bien que Menton, comme Antibes, soit sur une grosse dynamique, il manque encore un minimum de deux victoires sur les six dernières journées. « Rien n’est gagné ! L’infirmerie est pleine avec Mosca qui reprendra peut-être mi-mers après pratiquement quatre mois d’arrêt : œdème osseux. Malheureusement, j’ai perdu Lake jusqu’à la fin de la saison en raison d’une fissure du tendon du quadriceps. Ortega est terriblement diminué à cause de son dos et Lefevre vient à peine de reprendre après une déchirure au niveau de l’épaule. » 
 
Agostini explique qu’il n’a joué que deux matchs au complet depuis le début de saison. Malgré le groupe restreint se serre les coudes et forcément les victoires aident. Il reste six journées à disputer et le maintien est en bonne voie. « Aujourd’hui on est plus serein et on va rechercher quelques exploits pour se faire plaisir et pour la beauté du sport ! Avec les garçons on s’est donné pour objectif d’aller chercher le top 5 ! Ce ne sera probablement pas simple, mais c’est important d’avoir un objectif pour rester mobilisé. On a un beau match à préparer avec la venue du leader Monaco, on espère une belle fête populaire au Careï en même temps que la fête des citrons… » 
 
Pour un top 5 final ou un hypothétique podium, il faut battre Monaco. Mais le leader lui en cas de succès pourrait quasiment asseoir sa montée en Nationale 2. Beau challenge.


Voir plus d'articles de la même catégorie