Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« M’appuyer sur mes armes »

Ecrit par Martial HESPEL

Ce soir à la salle Leyrit, Jérôme Ardissone affronte l’Argentin Ignacio Capllonch. L’objectif pour le Niçois est de conserver sa ceinture de champion du monde de full contact WKN, en -54 kilos, conquise il y a un an. Soutenu par tout un peuple et en particulier les Ultras de l’OGC Nice, le boxeur vise une quatrième ceinture de champion du monde.

Comment s’est passée ta préparation ?

J’ai très peu coupé depuis mon titre en WKA de novembre dernier. J’aurai du combattre pour la ceinture mondiale WAKO à Monaco en avril, mais le combat a été annulé. Je me prépare depuis le mois de janvier. La condition physique c’est en continu. A ça se rajoute tout le travail de vidéo. Donc du physique et de la tactique. Je vais ainsi d’avantage m’appuyer sur certaines de mes armes pour le contrer.

Parle nous de ton adversaire…

C’est un garçon très complet. Egalement champion de taekwondo. Ainsi il a de très bonnes jambes et est très explosif. J’ai bien analysé son style et ses points faibles. Il commence toujours très fort ses combats. Je m’y attends. Je ne dois pas lui laisser des rounds d’avance. 

Qu’as-tu fais cette semaine ?

Je me suis reposé. Ça a été vraiment être tranquille avec seulement du réveille musculaire pour me maintenir en forme et lâcher les chevaux lors du combat. La préparation physique était terminée. Donc j’ai coupé un peu, tout en bougeant mais sans trop forcer.

Quel a été ton régime alimentaire ?

J’ai la chance ne pas trop grossir. Mais comme tout bon niçois, j’aime bien manger. Le régime n’est pas facile. Il faut arrêter toutes les sucreries et les sodas. Je limite beaucoup le pain aussi. Je mange léger, équilibré, de la viande blanche, des sucres lents, des légumes etc…

Avant ton combat, ton ami Jonathan Pastorino, va essayé de conquérir son premier titre mondial, aussi en WKN, en -60 kilos. Comment va t-il ?

Il n’a jamais été aussi bien préparé. C’est un boxeur très embêtant à affronter. Il a une bonne allonge et un gros cardio. Il bouge beaucoup, bien plus que moi. Il va affronter un vieux baroudeur polonais très connu de 34 ans : Thomasz Makowski. Il a beaucoup d’expérience mais Jonathan est prêt. On peut s’attendre à un beau combat.

(Crédit photo : Cyn’Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie