Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Mandelieu, la marge est serrée

Ecrit par Martial HESPEL

Promues cette saison en Nationale 3, les féminines de Mandelieu luttent pour leur maintien. Bien placées, leur marge est malgré tout très juste et un calendrier bien compliqué ne joue pas en leur faveur.

« Frustrante de par le résultat, une victoire nous ferait tellement du bien… » Pour www.magsport06.fr Axel Trifogli, coach de la N3F de Mandelieu, ne cache sa déception suite à sa défaite ce week-end 53-59 à domicile contre Carqueiranne. « Mais très belle prestation, on fait encore quelques erreurs ce qui nous coûte cher à la fin du match, mais on avance dans le bon sens. »

Sur un championnat composé de douze équipes, Mandelieu est sixième. Plutôt pas mal non sachant que les trois derniers descendent ? Sauf qu’entre le sixième et le onzième, Villeurbanne, seulement deux victoires d’écart à cinq journées du terme. Tout en sachant que le 20 mars, Mandelieu ira jouer en Auvergne-Rhône-Alpes. « La fin de saison s’annonce compliquée. Le classement nous met devant mais tout le monde se tient. » Pire, Mandelieu doit encore jouer Venisseux (2e), Nîmes (5e) et surtout, lors de la dernière journée, le leader invaincu, Martigues. « Nîmes c’est compliqué mais jouable par contre finir par Martigues, laissez-moi vous dire que j’espère être maintenu avant celui-là. »

Mandelieu jouera donc 90% de son maintien le 13 mars à domicile face au HTV – LSB – La Seyne et donc le week-end suivant à Villeubanne. « On doit gagner ses deux-là. Mais il faudrait se mettre à l’abri avant le match de Villeurbanne donc pourquoi ne pas faire un coup dès dimanche contre Venissieux à domicile, ce serait une belle option. On peut espérer faire un coup. »

Point positif, Trifogli évoque un mental d’acier et une réelle confiance qui peut permettre à Mandelieu, sans se poser mille questions, de prendre un shoot à 3 points à dans les derniers instants d’un match tendu ou de s’arracher avec plus de hargne afin d’aller cherche LE rebond décisif de la saison. « Je suis très exigent avec les filles. Je veux le meilleur pour elles et cette volonté de faire toujours plus leur convient finalement. Elles ont le moral à travailler dur et elles veulent à tout prix se maintenir. Leur mental est très bon en ce moment et n’a jamais été aussi bon pour être honnête. J’espère pour elles qu’elles auront le résultat de ce travail fourni. » Mandelieu va donc jouer cinq finales jusqu’au 10 avril mais, pour le moment, sans Guibout et Lecoanet, à l’infirmerie.

(Crédit photo : MLNBA)



Voir plus d'articles de la même catégorie