Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’ETM du BTP Nice va jouer à fond

Ecrit par Martial HESPEL

Troisième d’Excellence Territoire, la réserve du Bâtiment Nice est en course pour la montée dans la lignée de l’équipe fanion en Nationale 3. Le pivot Julien Fuzelier peint le tableau d’une belle saison.

Comme sa Nationale 3, la réserve du Bâtiment Nice lutte pour monter à l’étage supérieur. Troisième aujourd’hui d’Excellence Territoire, elle peut croire à la Pré-Nationale ce qui serait une excellente nouvelle si l’équipe fanion va au bout et monte en Nationale 2. « La saison est encore longue et s’annonce coriace », explique à www.magsport06.fr le pivot Julien Fuzelier. « Nous n’avons plus le droit à l’erreur car Antibes et le Handball du Golfe ne vont rien lâcher. » Nice possède trois points de retard sur le duo de tête qui montera. « Puget-Théniers, quatrième, fait un beau démarrage pour sa montée et risque également de jouer les troubles fêtes. Se méfier également du Cros-de-Cagnes qui est capable de faire chuter ces équipes. Rien n’est encore dessiné ce qui va donner un sacrée sprint pour cette deuxième partie de championnat. »

En effet, seules treize journées sur vingt-deux ont été disputées. Le double projet est également un vrai moteur : Antibes est exactement dans la même situation. « Une très grosse motivation de mon point de vue pour nous et Antibes de jouer une double montée pour nos équipes fanions : cela serait une joie immense. Nous allons tout faire pour. » L’amour du maillot. A 29 ans, Fuzelier a passé plus de la moitié de sa vie à porter les couleurs du BTP avec en point d’orgue quelques matchs en Nationale 3 il y a quelques années.

Le BTP Nice a d’ailleurs parfaitement négocié ses deux derniers matchs capitaux à l’extérieur : 24-32 au HB du Golfe le 23 janvier et 29-32 à Antibes le 30 janvier. « Cette victoire contre Antibes juste avant la trêve nous a donné une énorme satisfaction pour garder en ligne de mire cette montée qui est l’objectif depuis le début de saison, nous donnant énormément de confiance également. » De plus, Antibes avait gagné à Nice à l’aller 28-30. C’est donc le Bâtiment qui possède le goal-average positif. Le +8 du match aller sur Golfe sera aussi très utile.

Derrière ces deux grosses performances s’est présentée une longue trêve jusqu’au 27 février. « Elle a été positive. Nous avons eu l’occasion de travailler grâce à deux matchs amicaux remportés contre la Pré-Nationale de Carros qui cependant n’était pas à 100% : mais très positif pour nous. Puis une petite victoire face aux 3 Corniches club de niveau départemental mais cependant invaincu lors de sa première phase de Poule. Ils nous ont donné du fil à retordre. » Les 3 Corniches cherchent à monter justement en ETM. « Nous voilà d’attaque pour cette dernière ligne droite avec un bon état d’esprit et de la confiance emmagasinée. »

Tout pour monter en Pré-Nationale ?

Et pour reprendre après un mois sans compétition officielle, quoi de mieux qu’un derby niçois ? Aux Eucalyptus, le BTP a battu 40-25 le Cavigal. Comme souvent, le « Cavi » a joué avec un tout petit groupe : sans rotation. Ça va tenir une mi-temps, 15-12, avant que les locaux ne fassent le trou. « Toujours une petite rivalité. Le match aller avait été assez engagé, toujours un petit plus de le remporter (sourire). Pour ce match, nous, tout comme le Cavigal, avions des absents, plus handicapant pour le Cavigal qui n’avait pas de remplaçant. La première mi-temps a donc été accrochée. Petit manque d’agressivité laissant parfois même place à de la passivité sur le pivot notamment et quelques déchets au tir. Puis le manque d’effectif a fait son jeu : Cavigal a fatigué. »

« Nous avons continué à pousser, ne pas tomber dans le piège de se mettre à leur rythme, l’écart s’est donc rapidement creusé. Notre gardien a enchaîné quelques parades nous permettant de jouer sur la fatigue du Cavigal par des montées de balles rapides et prendre le large. Même le match plié nous avions l’envie de jouer à fond jusqu’au coup de sifflet final. C’est très positif pour les prochaines rencontres et surtout le goal-average qui va sûrement être important en fin de saison, ne pas avoir de regret. »

Et puis, pour espérer monter, le Bâtiment peut compter sur son buteur maison, le meilleur du championnat depuis plusieurs : encore douze buts face au Cavigal. Depuis le début de saison, il a scoré 118 fois : une moyenne de 10.83 buts. « Nicolas Bongiovanni : que dire. Je pense que tout le monde aimerait l’avoir dans l’équipe. Oui un atout. Il a connu des petits pépins de santé le contraignant parfois à jouer pivot, mais malgré cela il pèse toujours autant. Et cette année il peut se reposer sur une très bonne base arrière avec notamment Jean-Zephirin qui a une très grosse expérience du haut niveau et nous drive énormément ce qui fait un atout supplémentaire qui pèse sur les défenses adverses. Nous avons tout pour monter. »

La course à la montée se poursuit dimanche prochain à 11h30 pour Nice, toujours à domicile, face à Hyères. « Ils jouent leur maintien et ne vont donc rien lâcher. Nous avons les cartes pour gagner ce match à nous de faire preuve de sérieux, concentration et leur mettre une pression pendant soixante minutes. Nous devons nous faciliter le match et le jouer à fond, toujours l’importance du goal-average ce qui nous poussera à tout donner et jouer tous les ballons à 200%. Nous serons chez nous et Hyères aura un trajet très matinal : attention aux excès du samedi soir (sourire). » A l’aller, le Bâtiment s’était imposé 27-40. Le même rythme pour rester au contact des leaders ?

(Crédit photo : BTP Nice Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie