Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Sharks se noient

Ecrit par Martial HESPEL

Balayés par l’Elan Chalon (80-103), les Sharks d’Antibes s’enfoncent un peu plus dans la crise. Leurs adversaires directs au maintien s’éloignent et les motifs de satisfactions restent maigres. L’inquiétude grandit à l’Azur Arena.

Les Sharks le savaient, cette opposition contre Chalon était la plus importante du mois. Un seul mot d’ordre : défaite interdite face à un concurrent au maintien. Dès le début du match Antibes se pénalise par de nombreuses approximations. Résultat, Chalon mène rapidement 23-7 après six minutes. Le manque de réussite est flagrant. Tim Blue, seul sous le panier, rate l’immanquable (7e) et en contre-attaque Ilian Evtimov enquille à 3 points. L’Elan Chalon profite des largesses défensives de son adversaire du soir et arrose à longue distance (6/10 à 3 points dans le premier QT).

D’entrée de deuxième quart-temps le capitaine des Sharks, Shaun Fein, remet son équipe sur de bons rails et inscrit cinq points de suite (12e, 21-36). Cette embellie est de courte durée et comme trop souvent depuis le début de saison Antibes laisse des boulevards en défense. Clint Ndumba-Capela s’amuse et Chalon s’envole (16e, 29-49). « Aujourd’hui, dans le basket de haut niveau, les équipes qui ne défendent pas ne gagnent pas », déclare fataliste Jean-Aimé Toupane, coach des Sharks, à l’issue du match. A la mi-temps le score est déjà conséquent. Antibes est mené 36-53.

« On ne joue pas comme une équipe »

De retour des vestiaires, la physionomie du match semble différente. Fein à 3 points puis Tim Blue redonnent espoir au public de l’Azur Arena présent en nombre une nouvelle fois. Antibes recolle (22e, 44-53) mais retombe trop rapidement dans ses travers alors que Chalon se montre impériale derrière le cercle (5/8 à 3 points lors du 3e QT) sous l’impulsion de Evtimov et Slaughter. Le score gonfle vite, trop vite. Chalon mène de 25 points après 28 minutes de jeu. « On doit se remettre en question sur la manière dont on aborde les matchs. On les aborde trop tranquillement. Aujourd’hui le temps des excuses est terminé, il faut agir et vite », fustige Toupane.

Un timide réveil dès le début du dernier quart-temps permet à Antibes de revenir un peu au score (32e, 63-81). Malgré tout, les Antibois n’ont jamais donné le sentiment de pouvoir revenir. « Ce soir nous n’avons pas joué comme une équipe, ni en attaque, ni en défense. C’est un vrai problème », signale Shaun Fein. Le constat est dur mais réel. Antibes prend l’eau aux quatre coins du terrain et Chalon en profite. Le buzzer retentit, les sifflets accompagnent les joueurs aux vestiaires. Antibes s’incline 80 à 103 et occupe seul la place de lanterne rouge de Pro A avec une victoire pour huit défaites. C’est lourd. Il y a urgence. La vitrine du basket du département des Alpes-Maritimes vacillent chaque jour un peu plus.

C. B.



Voir plus d'articles de la même catégorie