Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Princesses brûlent les étapes

Ecrit par Martial HESPEL

Un parcours sans faute. On ne cesse de le répéter. Les féminines de l’AS Monaco foncent vers la NF2. Retour sur un début de saison parfait, qui annonce une déferlante rouge et blanche vers les sommets du volley féminin.

Est-ce de la langue de bois ou une vérité ? Sergio Putrino, l’entraîneur de la NF3 de l’AS Monaco, se refuse à déjà parler de montée en NF2 (troisième division). Pourtant, les championnes de Pré-Nationale en titre, donc promues en quatrième division, viennent de boucler la phase aller du championnat avec un parcours de rêve : neuf matchs pour neufs victoires. Mieux, Putrino et ses filles n’ont perdu que quatre petits sets et sortent d’une démonstration contre Saint-Raphaël (25-9 25-11 25-10). « Nous avions déjà réalisé un super match (3-1) la semaine passée à Istres. C’était dur contre ce centre de formation. Nous avons souffert mais l’équipe est parvenue à imposer son jeu. Face à Saint-Raphaël nous avons tout simplement montré comment on travaille. » 

Putrino aime également rappeler qu’un mois plus tôt Saint-Raphaël avait battu Istres : « On respecte chaque adversaire. Nous avons été exceptionnelles : les filles sont magnifiques. » A mi-saison, Monaco compte six points d’avance sur Istres, huit sur Vitrolles et dix sur Cagnes-sur-Mer et Saint-Raphaël et a gagné ses trois premiers tour de la coupe de France amateur.

« Il faut prendre du caractère »

Ce n’est maintenant plus un secret. Monaco veut voir son équipe féminine débarquer en Ligue A (première division) d’ici quatre ou cinq ans (lire ici). « Pour l’instant tout va bien », se satisfait Putrino. « Tout le monde progresse et tous les postes sont doublés. Le groupe est homogène. Il n’y a pas de Reine. » Malgré tout, le technicien reste concentré sur sa saison en NF3. « Il y a toujours des matchs difficiles comme face à Cagnes-sur-Mer. Il ne faut pas faire d’erreur. » Malgré tout, Putrino confesse que si son équipe gagne le derby le 18 janvier prochain, son équipe va « souffler. Il y aura moins de pression. »

Le coach attend également avec impatience son 16e de finale de coupe de France, le 14 décembre, au Moneghetti, contre l’Élite Nationale (deuxième division) de Saint-Chamond. « On va en savoir un peu plus sur la valeur de ce groupe de NF3 à un étage supérieur. Battre 3 sets à 1 un centre de formation comme Istres c’était déjà très fort. Nous on s’entraîne seulement deux fois par semaine et elles au moins cinq fois. Et puis, avant le début de saison, nous avons remporté le tournoi de préparation de Saint-Raphaël en battant quatre équipes de NF2 (Cannes, Venelles, Béziers et le Cannet ndlr). » Dès janvier, les filles de Monaco vont compter sur un troisième entraînement hebdomadaire pour « continuer à progresser. C’est une étape de plus pour monter en puissance et prendre du caractère. »

(crédit photo : AS Monaco Volley-Ball)



Voir plus d'articles de la même catégorie