Par Sudeast Info
Basket : Un niveau homogène en N3M
Après 8 journées, aucune formation du 06 en N3M n'est en négatif. Chacun avance relativement bien, grâce surtout à un rendement à domicile frôlant la perfection.
Handball : Carros ne s’en satisfait pas
Dans le ventre mou de son championnat Nationale 3 Féminin, Carros a presque réussi sa révolution, mais son entraîneur en veut plus encore.
Basket : Vence enchaîne et encaisse
Jean-Luc Cerutti ne s'ennuie pas. L'entraîneur de la R2M de Vence doit conduire un groupe ambitieux mais qui n'a plus le droit à l'erreur.
Handball : Ça rigole en coupe pour Beausoleil
Battu pour ses débuts en championnat, Beausoleil n'a pas manqué son entrée en matière en coupe de France Départementale.
Basket : Menton veut bien voyager
Solide à domicile, Menton peine en à l'extérieur en Nationale 3. Pour se mettre à l'abris de la zone rouge, il faut rapidement prendre des points à l'extérieur.
Volley : Mandelieu se cherche encore
Petit à petit, la Nationale 3 de Mandelieu prouve qu'elle sera bien au rendez-vous du haut de tableau, même si les réglages ne manquent pas.
Volley : Un tournant de la saison du VBSL ?
Avec six points en trois journées et une défaite contre Mougins, l'Elite de Saint-Laurent est dans les temps. A confirmer.
Basket : le Cannet doit briser la spirale
Après un début de saison convaincant, la N2M du CCAB marque le pas et cherchera à se relancer ce soir pour ne pas glisser en bas de tableau.
Volley : il faudra compter sur Cannes
Deuxième de Régionale Masculine après trois journées, Cannes affiche déjà un rendement très intéressant. A confirmer grâce à la coupe.
Volley : Cannes n’a pas manqué son départ
En Nationale 2, invaincue, l'AS Cannes est seule leader de son championnat. Les équipiers de Corentin Rodolfo impressionnent.

Les Laurentins sur le bon chemin ?

Ecrit par Martial Hespel

Intraitable pour le moment à domicile, la N3M du SLB s'accroche à son objectif de se maintenir en cinquième division. Mais l'infirmerie n'est désespérément pas vide.

Le Stade Laurentin Basket-Ball avance ! Cinquième de son championnat. Contre vents et marées. Face à tous les pronostiques et les idées reçues qui, forts d’analyses du passées, pensaient parfois même que disputer la guerre serait vaine, quoi qu’il arrive. A l’image d’une famille moderne recomposée, le nouvel entraîneur, Philippe Agostini, en bon patriarche, est, petit à petit, en train de réussir son pari : celui de maintenir son groupe en Nationale 3.

Six matchs, bilan on ne peut plus simple ! Trois victoires à domicile pour autant de revers à l’extérieur. La dernière, samedi, au score évocateur de 92 à 64 face à Vaulx-en-Velin. « On est là ! Certes, on est reparti d’une page blanche, certes on a du retard sur plein de choses, certes l’infirmerie ne se vide pas, certes les soirs de match nous ne sommes que huit… Mais on est vivant », déclame avec fierté et ardeur Philippe Agostini sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. « Samedi, tout le monde a pu participer et se partager la balle », se satisfait le meneur Thomas Nahon. « On a bien débuté, mais l’adversaire est revenu en nous mettant un 0-14. Derrière on a musclé notre défense et ça nous a permis d’avoir des contre-attaques. »

Malheureusement, rien n’épargne les Laurentins. Aymeric Benchimol, l’une des recrues clés de l’été, est sorti sur blessure : rupture du tendon d’achille. Pour l’ailier, la saison est sans doute terminée. « C’est un joueur expérimenté qui était très important pour nous. Sportivement, on perd beaucoup, humainement dans le vestiaire, on compte toujours sur lui », ne cache pas Nahon. 

Même s’il n’évolue pas au même poste que Benchimol, l’éternel pivot de 44 ans, Dragan Alecu, a lui fait son retour, ce qui offre pour l’entraîneur plus de possibilités de rotations. « Il nous fait beaucoup de bien. Petit à petit, on trouve nos automatismes », poursuit le meneur qui entame sa septième saison au SLB. « Je veux que mes joueurs croient en leurs possibilités, je veux les voir humbles et travailleurs, enthousiastes et solidaires, guerriers et fiers », harangue Philippe Agostini. « Je ne sais pas à l’heure qu’il est si on va réussir à remplir l’objectif, mais je sais où je veux les conduire ! Il faut aussi que les joueurs adhèrent. Il y a des sacrifices à faire, notamment en termes de rotation. L’altruiste comprendra, l’égoïste non ! Les personnalités se révèleront sur la longueur. »

La suite des réjouissances se fera à base d’une odeur princière avec un déplacement à Monaco ce samedi. Les Rouges et Blancs, après un début de saison difficile ponctué de deux défaites, viennent d’enchaîner quatre victoires de rang, dont une récente claque destinée à Cagnes-sur-Mer. Saint-Laurent n’aura rien à perdre. 

« L’essentiel pour nous est de prendre du plaisir et de gagner un maximum de matchs à domicile. Si on arrive à tenir ainsi, on restera à l’abri. Mais prendre une victoire ici et là à l’extérieur permettrait aussi d’être un peu plus à distance sur la zone rouge. Le début de saison est encourageant. Le projet de jeu est de se concentrer uniquement sur nous-même. L’équipe a complètement été chamboulée que ce soit au niveau des joueurs ou au niveau des coachs. Nous sommes toujours dans une logique d’apprendre à nous connaître avant tout. Tout le monde est investi, du plus jeune au plus ancien », conclut Thomas Nahon.



Voir plus d'articles de la même catégorie