Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Laurentins sur le bon chemin ?

Ecrit par Martial Hespel

Intraitable pour le moment à domicile, la N3M du SLB s'accroche à son objectif de se maintenir en cinquième division. Mais l'infirmerie n'est désespérément pas vide.

Le Stade Laurentin Basket-Ball avance ! Cinquième de son championnat. Contre vents et marées. Face à tous les pronostiques et les idées reçues qui, forts d’analyses du passées, pensaient parfois même que disputer la guerre serait vaine, quoi qu’il arrive. A l’image d’une famille moderne recomposée, le nouvel entraîneur, Philippe Agostini, en bon patriarche, est, petit à petit, en train de réussir son pari : celui de maintenir son groupe en Nationale 3.

Six matchs, bilan on ne peut plus simple ! Trois victoires à domicile pour autant de revers à l’extérieur. La dernière, samedi, au score évocateur de 92 à 64 face à Vaulx-en-Velin. « On est là ! Certes, on est reparti d’une page blanche, certes on a du retard sur plein de choses, certes l’infirmerie ne se vide pas, certes les soirs de match nous ne sommes que huit… Mais on est vivant », déclame avec fierté et ardeur Philippe Agostini sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. « Samedi, tout le monde a pu participer et se partager la balle », se satisfait le meneur Thomas Nahon. « On a bien débuté, mais l’adversaire est revenu en nous mettant un 0-14. Derrière on a musclé notre défense et ça nous a permis d’avoir des contre-attaques. »

Malheureusement, rien n’épargne les Laurentins. Aymeric Benchimol, l’une des recrues clés de l’été, est sorti sur blessure : rupture du tendon d’achille. Pour l’ailier, la saison est sans doute terminée. « C’est un joueur expérimenté qui était très important pour nous. Sportivement, on perd beaucoup, humainement dans le vestiaire, on compte toujours sur lui », ne cache pas Nahon. 

Même s’il n’évolue pas au même poste que Benchimol, l’éternel pivot de 44 ans, Dragan Alecu, a lui fait son retour, ce qui offre pour l’entraîneur plus de possibilités de rotations. « Il nous fait beaucoup de bien. Petit à petit, on trouve nos automatismes », poursuit le meneur qui entame sa septième saison au SLB. « Je veux que mes joueurs croient en leurs possibilités, je veux les voir humbles et travailleurs, enthousiastes et solidaires, guerriers et fiers », harangue Philippe Agostini. « Je ne sais pas à l’heure qu’il est si on va réussir à remplir l’objectif, mais je sais où je veux les conduire ! Il faut aussi que les joueurs adhèrent. Il y a des sacrifices à faire, notamment en termes de rotation. L’altruiste comprendra, l’égoïste non ! Les personnalités se révèleront sur la longueur. »

La suite des réjouissances se fera à base d’une odeur princière avec un déplacement à Monaco ce samedi. Les Rouges et Blancs, après un début de saison difficile ponctué de deux défaites, viennent d’enchaîner quatre victoires de rang, dont une récente claque destinée à Cagnes-sur-Mer. Saint-Laurent n’aura rien à perdre. 

« L’essentiel pour nous est de prendre du plaisir et de gagner un maximum de matchs à domicile. Si on arrive à tenir ainsi, on restera à l’abri. Mais prendre une victoire ici et là à l’extérieur permettrait aussi d’être un peu plus à distance sur la zone rouge. Le début de saison est encourageant. Le projet de jeu est de se concentrer uniquement sur nous-même. L’équipe a complètement été chamboulée que ce soit au niveau des joueurs ou au niveau des coachs. Nous sommes toujours dans une logique d’apprendre à nous connaître avant tout. Tout le monde est investi, du plus jeune au plus ancien », conclut Thomas Nahon.



Voir plus d'articles de la même catégorie