Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Laurentins rêvent toujours de Fédérale 3

Ecrit par Martial HESPEL

Il y quinze jours, la Fédération Française de Rugby a annoncé l’arrêt définitif de la saison amateur. Leaders, les hommes de Philippe Buchet ont été contraints de remiser leur rêve d’accession à la Fédérale 3 à plus tard. Saint-Laurent du Var n’en reste pas moins ambitieux pour l’avenir.

Les Laurentins qui évoluent au niveau Honneur Territoire n’auront finalement disputé que quatre rencontres. Après une dernière victoire le 10 octobre dernier, ils occupaient une place de leader avant que la Fédération Française de Rugby ne viennent annoncer l’annulation des montées et des descentes. Chacun repartira au même niveau dès la rentrée. « C’est dommage car nous avions réussi un gros début de saison avec quatre victoires en quatre matchs. Nous étions leaders. Mais c’est ainsi, nous ne pouvons rien y faire », déclare Philippe Buchet, le manager général du club. « Même si nous sommes déçus, on ne peut en vouloir à personne de voir les montées annulées. Si nous avions joué une dizaine de matchs, il y aurait eu, je pense, matière à discussion. Là, ça n’aurait rimé à pas grand chose. » En course pour disputer un barrage il y a un an au moment de l’arrivée de la Covid 19 dans nos vies et du premier confinement, les Laurentins se retrouvent à nouveau contraint de reporter leur projet.

Mais selon Philippe Buchet, même si pour des sportifs ambitieux cela commence à être frustrant, il est logique de ne pas donner suite à cette saison 2020-2021. « Il aurait fallu aux joueurs un minimum de deux mois de réathlétisation puis d’entraînements avant le retour à la compétition. Jouer une course contre la montre pour disputer quelques matchs entre mai et juin n’en aurait pas valu la chandelle. Il faut protéger les joueurs », clame t-il sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. Le projet de monter en Fédérale 3 reste de rigueur. Buchet compte conserver l’intégralité de son groupe même les plus anciens qui offrent la maturité nécessaire dans l’optique de monter à l’échelon supérieur. « Je suis aussi en relation étroite avec le Stade Niçois pour intégrer dans mon groupe quelques-uns de leurs jeunes qui auront dépassé l’âge de jouer au niveau espoir. Si on monte prochainement en Fédérale 3, il faut préparer le groupe sur du long terme. »

En attendant un retour à la normale, l’accumulation des restrictions poussent les joueurs du Buchet à ne plus pouvoir venir sur leur terrain. En effet, les seniors ne peuvent plus s’entraîner faute de confinement le week-end. Depuis le début de l’année et l’instauration du couvre-feu de 18 heures, le club leur avait réservé un créneau le dimanche matin, alors que les mineurs, eux, ont encore la journée du mercredi pour toucher le ballon ovale. Mais voilà trois semaines que les seniors sont à la maison le « Jour du Seigneur ». Philippe Buchet espère pouvoir reprendre les entraînements dès le mois de juin pour préparer la saison prochaine dans les meilleures conditions et éviter de trop nombreuses blessures. Malgré une courte reprise l’été dernier, l’activité régulière pour des sportifs de ce niveau reste trop maigre depuis un an maintenant. Rien ne sera négligé pour conserver une infirmerie vide. Ambitieux, les Laurentins devront mettre toutes les cartes de leur côté pour sortir grandit de cette longue épreuve.



Voir plus d'articles de la même catégorie