Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Laurentines veulent voir haut

Ecrit par Martial Hespel

De manière conquérante, le VBSL aborde la suite de sa saison en Elite Nationale. Un maintien en passant par les play-offs n'est pas utopique. Loin de là.

Au terme d’une première partie de saison chaotique, le VBSL a finalement décroché lors des play-downs son maintien en Elite Nationale. Durant l’été, il serait exagéré de dire qu’une page blanche a habillé la une d’un nouveau chapitre.

Nous n’en sommes pourtant pas si loin avec notamment un groupe fortement renouvelé avec sept départs ou arrêts pour six arrivées. Un groupe réduit à neuf unités là où, Mougins, qui évolue dans la même division – mais qui n’affiche pas les mêmes ambitions – en compte douze. Pire, la centrale russe Anastasiia Tkidycheva, est arrivée plus tard en raison d’un souci de visa. Ajoutez à cela la quarantaine réglementaire liée au Covid, les premiers matchs ne se sont joués qu’à huit. Cela n’a pas empêché Sacha Fomina, nouvel entraîneur, de réussir son début de saison avec sept points au compteur en quatre journées, tout en ayant déjà joué Mougins, considéré comme l’ogre de la poule.

Dernièrement, un premier revers à domicile, contre Saint-Dié, 3 sets 2, après pourtant avoir mené deux manches à une, a mis un coup d’arrêt à cette bonne entame de saison. Une évolution est clairement à noter puisque la saison passée, le VBSL avait encaissé deux fois 0-3 face à cette même formation. Mais pour Loana Berty, il faut se consacrer sur le présent. « C’est une nouvelle équipe avec des nouvelles joueuses. On peut se rappeler des scores de la saison passée mais on se concentre sur cette saison, Nous sommes une équipe assez solide et avec un bel avenir. » Impossible ainsi de se satisfaire d’un point. « Puisque nous étions devant, on peut avoir certains regrets. Mais on peut en tirer du positif car on s’est montré capable de beaucoup de choses qui peuvent être très bonnes mais aussi mauvaises. Nous allons continuer à avancer et à nous entraîner durement pour faire mieux même si c’est sur la bonne voie. »

Même son de cloche du côté de Lisa Lecouls qui a entamé sa deuxième saison à Pagnol. « Nous sommes forcément un peu déçues. Je pense qu’on avait nos chances de l’emporter. Nous n’avons pas su conclure dans le quatrième set ni relever la tête pour aller chercher le tie-break. En revanche, non, ce ne sont pas deux points de perdus. Saint-Dié reste une belle équipe. Il faut positiver et se servir de ce match pour la suite. »

La suite est les objectifs sont simples. Saint-Laurent a encore trois matchs à jouer pour conclure sa phase aller : Clamart – samedi soir à 18 heures – l’IFVB dans quinze jours, puis Harnes. Un unique objectif pour les deux joueuses, prendre six points sur les deux matchs à venir pour espérer finir dans le top 3 et donc se maintenir grâce aux play-offs. « On y verra plus clair après ces deux matchs », prévient Lecouls sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin.« Si nous voulons espérer quelque chose pour la suite, nous n’avons pas d’autre choix que de faire le plein. La lutte va être rude, tout le monde peut battre tout le monde. Je trouve que le niveau est beaucoup plus relevé que les années précédentes. Un vrai combat est à venir pour aller chercher les play-offs. Tout les matchs sont cruciaux. »

C’est un groupe réduit et très soudé qui s’avance donc vers la suite de la saison. « On est obligé d’être toujours là, les unes pour les autres. La cohésion s’amplifie ainsi. On est un groupe solidaire et il faut surtout croiser les doigts pour voir l’infirmerie rester vide », souffle Loana Berty, fin prête à en découdre.



Voir plus d'articles de la même catégorie