Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Laurentines déjà en rythme

Ecrit par Martial HESPEL

A l’aube d’une nouvelle saison en Pré-Nationale Féminine, le SLB va pouvoir s’étalonner dans le cadre de la Coupe PACA à Marignane le 12 septembre. Un bon premier test pour le nouvel entraîneur.

Quoi de mieux que la compétition pour se tester ? C’est la philosophie de Geoffrey Ben Mergui, l’entraîneur. Celui qui prend cet été ses quartiers à André Carton aura donc comme premier test, non pas un match amical, mais un match officiel. Il faudra se déplacer le 12 septembre à Marignane, équipe de Pré-Régionale. « On ne va pas se cacher que sur le papier et par rapport au niveau on part favori mais le contexte d’une coupe et d’un premier match à l’extérieur loin de nos terres ne va pas être simple », souligne le coach. « J’appelle mes joueuses à la prudence et surtout à considérer ce match comme si nous étions du même niveau et ne surtout pas sous-estimer nos adversaires. » Le coach sait aussi qu’avec la différence de division entre les deux équipes, le SLB partira avec 14 unités de déficit comme le stipule le règlement. 

« Si on veut passer, il faudra savoir tout de suite répondre et se mettre dans le rythme dès la première minute pour imposer notre jeu. » Le coach confirme qu’il n’y aura pas de match amical en amont et que ce sera le début d’un nouveau cycle. « Ce sera à nous de ne pas gâcher notre première sortie. » Si plusieurs clubs boudent comme chaque année cette compétition, l’équipe Laurentine a elle décidé d’y aller. « Lorsque le club m’a proposé de s’y inscrire j’ai répondu positivement sans réflexion spécifique. Je savais que ce premier tour était avant la reprise du championnat. Je préfère ça plutôt qu’un match amical. En tant que compétiteur ça a plus de saveurs… »

Une dernière subtilité à signaler. L’équipe première de Marignane est exempt de ce premier tour. Officiellement, c’est la réserve que doit affronter Saint-Laurent-du-Var. Mais en ce début de saison, le club Bucco-Rhodanien va-t-il aligner des éléments du premier groupe ? Si tel est le cas, il faudra redoubler d’effort pour combler les 14 points d’écart au coup d’envoi. Le coach a t-il peur de cette possibilité ? « Peur ? Non, c’est n’est pas le sentiement. Ce serait même le jeu de leur côté de le faire. Quoi qu’il en soit, l’équipe première évolue aussi en PNF alors ce sera à nous de nous surpasser et de ne pas se poser de questions. Ca reste pour moi un premier test avec ma toute nouvelle équipe. J’attends qu’elles me montrent de quoi elles sont capables. Ce type de match c’est parfait. Quoi rêver de mieux pour montrer l’esprit de guerrière que je demande. » Rendez-vous le 12 septembre.

(Crédit photo : Laurent Thareau)



Voir plus d'articles de la même catégorie