Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Les grosses victoires se gèrent »

Ecrit par Martial HESPEL

La NF2 de Saint-Laurent n’a pas manqué l’occasion de croire encore en ses chances de jouer les play-offs. Mais Annemasse, qui reste sur six victoires, sera difficile à aller chercher.

35 ! C’est le chiffre, étonnant, qui a séparé Saint-Laurent et Roquebrune le week-end dernier à l’occasion de la seizième journée de NF2. Les Laurentines se sont imposées 92 à 57 contre les championnes de France en titre de la division. « Les filles ont livré un match quasi-parfait », dévoile Christelle Jouandon, entraîneur du SLB. « Nous avions bien travaillé toute la semaine sur des consignes défensives. Elles les ont très bien appliquées. Mes joueuses étaient très concentrées avec une énorme débauche d’énergie, de la volonté et de l’agressivité. »

« Les filles ont fait le gros match au bon moment : un derby est toujours un match un peu à part. Nous avions besoin de positif après nos récentes très moyennes performances et les filles m’ont sorti un match de grande classe ! Je suis très très fière de mes warriors. »

Mais outre cette solide défense, Saint-Laurent n’a pas fait de détail en attaque. Pour la deuxième fois de la saison, les Laurentines ont franchi la barre des 90 points. La première fois, c’était il y a bien longtemps, le 26 octobre 2013, et une victoire 92-34 contre la lanterne rouge du championnat, Meyzieu. Cette fois, c’est Roquebrune en face. « J’ai pu compter sur une très belle réussite offensive et un jeu collectif, qui nous manquait depuis quelques semaines, enfin retrouvé. La performance exceptionnelle d’Élodie Demortier (36 points) fait qu’au final on se retrouve avec un écart inattendu. »

« Être sérieux et appliquées à Meyzieu »

Après ce que l’on peut considérer comme un exploit au vue de l’ampleur du score, Saint-Laurent va s’opposer à un tout autre niveau ce samedi à 20h00 avec un déplacement à Meyzieu. Le club majolans, toujours à la recherche d’un premier succès, n’a plus aucun espoir de conserver sa place en quatrième division. « Comme les grosses défaites, les grosses victoires se gèrent aussi, mais d’une autre manière », prévient la coach. « Le match à Meyzieu doit être sérieux et appliqué. Il faut y aller pour faire le boulot pour ne pas se mettre dans une situation délicate. » Meyzieu n’a plus franchi la barre des quarante-cinq points marqués sur un match de championnat depuis cinq journées. Malgré tout, le futur pensionnaire de NF3, va enchaîner trois matchs à domicile lors des quatre prochaines journées. Le club attend sans doute de voir ses filles faire honneur jusqu’au bout au maillot.

Avec sa victoire contre Roquebrune, Saint-Laurent se positionne à la cinquième place et occupe la première place non qualificative pour les play-offs puisque Lyon, une équipe espoir, aujourd’hui troisième, ne jouera pas les play-offs pour monter en NF1. Saint-Laurent possède deux victoires de retard sur Annemasse. Il ne reste que six matchs à jouer. « Nous jouons les matchs les uns après les autres, sans se mettre aucune pression pour les play-offs. Nous verrons bien comment cela se dessine. Même si Annemasse n’est pas très loin, nos poursuivants sont juste derrière. A l’heure actuelle nos regardons ce qui se passe devant mais également derrière. » Si Saint-Laurent s’impose, les deux points glanés à Meyzieu devraient clarifier la situation des Azuréennes vers le haut de tableau.

(crédit photo : Stade-Laurentin Basket)



Voir plus d'articles de la même catégorie