Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les garçons sans pression

Ecrit par Martial HESPEL

Comme les filles, les garçons du Stade-Laurentin sont montés en Nationale 3 cette saison. L’entraîneur Ruben Barrera compte bien jouer le coup à fond, sans pression.

Saint-Laurent vient de vivre, et va à nouveau vivre, une folle saison. En cinquante ans d’existence, le club n’avait jamais connu la Nationale 3. Cette année, simultanément, les filles et les garçons y sont parvenus. Si, chez les filles, c’était un objectif affiché, côté vestiaire masculin, oui il y avait les moyens de le faire, mais cela n’aurait pas été une catastrophe s’ils échouaient. Mais l’équipe de Ruben Barrera n’a pas tremblé en play-offs.

« C’était une saison particulière. J’étais un nouveau coach et j’ai constitué un groupe très jeune, à fort potentiel, où les trois quarts du groupe avaient entre 18 et 21 ans », explique à www.magsport06.fr Barrera. « Nous avons joué sans pression. Nous avons enchaîné les victoires malgré un moment difficile après la trêve de décembre. Finalement nous avons terminé troisième, place qualificative pour les barrages. Nous sommes partis, soudés, pour saisir bien entendu l’occasion et se faire plaisir. Nous sommes ravis. Ici on travaille dans la sérénité, personne n’est privilégié. » Ainsi, Saint-Laurent a gagné ses deux matchs lors du tournoi de qualification au championnat national, en se payant même luxe de gagner contre Clermont, qui jouait à domicile, puisque le TQCN était organisé par le VBC Clermontais.

Plus de vingt-cinq joueurs pour deux équipes

Pour la saison à venir, Barrera ne s’en fait pas. « On se connait, on joue tranquille. Nous avons un gros effectif, tout le monde joue. On se comprend, chacun apporte ce qu’il peut. Avec la réserve qui nous suit en montant en Pré-Nationale, nous avons un gros bloc. Cette équipe va être très forte, c’est ce qu’on voulait. Elle sera composée de beaucoup de -20 ans » Il est ainsi facile à comprendre que le potentiel est là et si l’équipe fanion conserve sa place en NM3 pendant une ou deux saisons, il faudra sans doute compte sur elle à moyen terme pour la NM2. Pour cette saison 2014-2015, le groupe senior de Saint-Laurent (NM3 + PNM) pourra compter sur un minimum de vingt-cinq joueurs.

La reprise de l’entraînement est prévue sur la piste le 18 août avec trois entraînements. Le retour au gymnase se fera le 25 août, toujours avec trois séances hebdomadaires. Si le championnat débutera le 5 octobre à 16h00 dans la salle de la réserve de l’AS Cannes, Saint-Laurent aura deux tours de Coupe de France à jouer en septembre. « On commence donc assez tôt. Les garçons sont très motivés. J’espère pouvoir jouer trois ou quatre matchs amicaux avant la Coupe de France. « 
 
Anthony Fanara ne fera plus parti de l’effectif et c’est un départ important. « Il occupe un poste capital, libéro. Il a de grosses capacités, il nous a beaucoup apporté. Ce n’est pas seulement un super joueur, Tony est aussi très écouté, un vrai capitaine d’équipe. » Mais Barrera n’est pas inquiet au sujet de son successeur. Le coach attend les réponses d’un passeur et d’un central qui sont issus de la région. Un troisième homme, venant de la région parisienne, sera testé prochainement. « Mon libéro qui remplace Fanara n’est pas muté. Mes trois places de mutés sont donc encore disponibles. » Pour le moment, Saint-Laurent ne possède qu’un passeur, l’entraîneur argentin espère vivement en enrôler un second.

Un début de championnat à l’extérieur

Magsport06 se mouille, mais il est fort à penser que si une équipe du 06 descend en PNM à la fin de la saison, ça sera celle qui aura le moins bien négocié les derbies. Car sur dix équipes engagées, cinq sont issues des Alpes-Maritimes avec la réserve de Cannes et les équipes premières de Mandelieu, Mougins, Antibes et donc Saint-Laurent. Chacune de ces équipes devra donc jouer pas moins de huit derbies. « Il faudra faire preuve d’expérience pour gérer la pression. Notre objectif est d’avoir à la fin de la saison deux équipes derrière nous pour ne pas descendre. J’aimerai vraiment y arriver. Nous allons tout mettre en oeuvre pour ne pas faire l’ascenseur. »

Le calendrier est tombé il y a quelques jours et Saint-Laurent n’aura pas le choix. Il faudra être prêt tout de suite. En effet, Barrera et sa team vont se déplacer trois fois lors des quatre premières journées, pour une seule réception. « Forcément ça va jouer. A nous de faire de bonnes affaires aux matchs aller, pour gérer plus tranquillement. Mais il faut vraiment gagner des matchs en tout début de saison et se créer un premier capital de points. Sur ces quatre premières journées, nous devons gagner notre rencontre à domicile et faire au minimum une perf’ à l’extérieur. Avec nos nombreux déplacements en octobre et novembre nous devons bien nous préparer. »

(Crédit photo : Volley-Ball Stade Laurentin)



Voir plus d'articles de la même catégorie