Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Collines veulent se stabiliser

Ecrit par Martial HESPEL

Promues cette année en Pré-Nationale, les filles du HBDC manquent de régularité et n’ont pas été épargnées par un calendrier rocambolesque. Son maintien passe par sa progression, mais pas que…

Pour sa première saison de son histoire en Pré-Nationale, le Handball des Collines a vécu des mois fleuris de turbulences. Tout d’abord, au niveau du calendrier, irrégulier. Plusieurs matchs de championnat ont été décalés en raison des intempéries qui ont jalonné les mois d’octobre et de novembre, deux tours de coupe de France exempt où il n’a donc pas été possible de conserver le rythme et enfin, le forfait de La Crau le 13 décembre à l’occasion de la dernière journée de championnat de l’année. « Pour un promu, je pense qu’on n’a pas été gâté », souffle l’entraîneur du HBDC David Venturelli pour www.magsport06.fr.

Du coup, difficile de trouver ses marques pour appréhender du mieux possible ce nouveau niveau que le club découvre après avoir vu le jour en 2009. Les Azuréennes ont perdu cinq fois pour deux petites victoires. Le forfait de La Crau offre une troisième victoire sur tapis vert aux Collines. « Certains peuvent penser que face à La Crau, lanterne rouge avec neuf défaites en neuf matchs, on aurait gagné. Mais je n’ai jamais réussi à penser ce genre de chose, ni dans un sens ni dans l’autre. » 

« Un manque de cohésion offensive »

Pour ce qui est des défaites, les Collines n’ont presque jamais été réellement dépassées, mais sans doute qu’un manque d’expérience est passé par là : « A part celle à Cagnes-sur-Mer où on a pris une fessée monumentale après être passé complètement à côté, ça a toujours été assez serré : beaucoup de regrets. » En effet, face au Bâtiment Nice, l’un des favoris du championnat, les Collines n’ont perdu que de cinq buts. Même écart face à Sainte-Maxime où l’une des joueuses majeurs s’est blessée après dix minutes de jeu. On retiendra aussi la défaite de deux buts concédées à Cannes lors de la première journée et surtout, le revers 18-17, à La Garde, deuxième du championnat, où Venturelli a du composer sans trois joueuses de son sept majeur. Motif d’espoir pour débuter 2015 ? L’infirmerie est vide.

Mais pour expliquer les résultats négatifs de l’équipe, il ne faut pas simplement compter sur le manque d’expérience du groupe. Sans détour et même s’il reconnait que l’esprit de groupe est excellent, David Venturelli évoque des soucis d’effectif aux entraînements. « On a beaucoup trop d’absences, du coup il est difficile de bien travailler. Il est difficile d’avoir une cohésion sur le terrain. Ce qui est frappant, c’est qu’on a la meilleure défense du championnat : alors que je ne trouve pas qu’on défende très bien, du moins pas assez à mon goût. On a la plus mauvaise attaque et de loin. Ce manque de cohésion offensive est bien évidemment la résultante des absences, mais pas que. »

En effet, les Collines, en enlevant le match annulé contre La Crau, n’ont encaissé que 143 buts en 7 matchs, tout en ayant encaissé 37 pour le seul match de Cagnes-sur-Mer. En revanche, les co-équipières d’Oumi Samba n’ont marqué que 138 buts en 7 matchs, soit seulement 19.7 par match et chacun sait que la barre des 20 buts est plus que symbolique pour gagner un match de handball. « C’est l’attaque qui m’ennuie le plus. Quand on voit le nombre de tirs loupés, on sait qu’on trouve les occasions. Il faut surtout se libérer la tête. Après le parcours de la saison dernière, peut-être que certaines joueuses doutent trop désormais suite aux difficultés accrues. Heureusement que l’état d’esprit du groupe est très bon. » Car Venturelli tient à préciser que toutes les absences sont pleinement justifiées et légitimes.

« Un potentiel vraiment intéressant »

Malgré tout, Venturelli reste confiant. Il est vrai que si le HBDC conserve sa solidité défensive, tout en améliorant son pourcentage de réussite au tir, la maintien ne devrait pas poser trop de problèmes. « Je sais que le potentiel de notre équipe est vraiment intéressant. J’espère juste qu’en cette deuxième partie de saison on arrivera à corriger tous nos soucis. Mais c’est très fragile. En championnat, il y aura deux descentes, au minimum. J’en crains fortement trois et même quatre quand on regarde le classement actuel de la NF3. Même si, bien évidemment, je souhaite aux clubs de la Ligue Côte d’Azur évoluant en Nationale 3 de se maintenir. » Et pour conserver son rang en Pré-Nationale, les filles de Venturelli devront être, chaque semaine, encore plus régulières. Car, après avoir connu pendant plusieurs saisons le niveau départemental, les Collines découvrent un tout autre niveau. 

« Ce dernier est beaucoup plus homogène : aucun match de facile. Il y a tellement d’équipes réservistes de Nationale 1, 2 ou 3, qu’on voit toutes sortes de résultats. Grasse qui étrille Toulon et les Varoises qui étrillent elles-mêmes Nice en faisant descendre 50% de sa Nationale 1. Idem avec d’autres réserves qui sont souvent renforcées par des filles du groupe élargi de leur Nationale : ce qui est normal, certes. Après, quand leur équipe première est en N1 ou N2, ça fait un vrai fossé avec une PNF. C’est aussi toute la difficulté de ce championnat. C’est vraiment très intéressant. Même si, finalement, un maintien ou une montée est aussi dû à un concours de circonstances favorables ou non… » Mais avant de regarder les autres résultats, le HB des Collines aurait la bonne idée de décrocher son maintien seul.

(Crédit photo : HBDC)



Voir plus d'articles de la même catégorie