Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Collines ne s’endorment pas

Ecrit par Martial HESPEL

Après avoir décroché un bon maintien en Pré-Nationale, un an après sa montée, c’est un HBDC, qui gagne en maturité, qui s’avance vers une nouvelle saison. Décryptage.

Après six ans d’existence, le Handball des Collines du coach et Président David Venturelli, a découvert la saison dernière le niveau Pré-Nationale. Après une première partie de saison très difficile, le groupe, grâce notamment à une Samba retrouvé, a très bien terminé avec quatre victoires lors des cinq dernières journées : septième. Une dynamique qui, inévitablement, sera utile pour reprendre la saison. Les sourires ont conclu l’exercice en mai dernier, ils ne se seront sans doute pas évaporés durant l’été.

Cette année, la formule va changer ou plutôt retrouver son système d’origine. Si onze formations composaient le championnat version 2014-2015, elles ne seront plus que dix en septembre. « Ce sera très compliqué. Le niveau s’est vraiment resserré. On est incapable de faire des plans sur la comète. Nous, notre unique objectif est de faire de notre mieux, de faire notre maximum et de prendre du plaisir dans l’équipe. Si le maintien est bien évidemment le minimum, on ne peut pas dire quelle place on vise. En plus, le maintien peut se jouer sur la neuvième place, comme à la sixième, selon le nombre de descentes qu’il y aura de Nationale 3 à la PNF », explique Venturelli à www.magsport06.fr. Les Collines reprendront le week-end du 19 septembre, avec la réception de La Garde. Tiens tiens… Les Varoises ont terminé huitième du dernier exercice avec le même nombre de points que le HBDC (36). « Ce n’est pas forcément le meilleur moment de les rencontrer, car étant une réserve d’une Nationale 1, leurs deux effectifs devraient être au complet. On rentrera dans le vif du sujet comme ça. »

« La précieuse Ketty Mi-Poudou… »

La préparation durera donc un mois car Venturelli a convié ses filles à reprendre l’entraînement le 18 août sur piste. Le groupe prendra ses quartiers dans le gymnase le vendredi 21 août. « On fera ensuite nos deux séances hebdomadaires au gymnase car on touchera un peu le ballon, même si la pinède entourant notre salle attend déjà les joueuses… Essayer d’allier reprise physique et la balle : joindre l’utile à l’agréable. » Arrivera très vite, le 6 septembre, la cinquième édition du tournoi de préparation des Collines à Châteauneuf. « Six équipes s’affronteront afin de travailler le collectif. » Sont donc inscrites les PNF de Cagnes-sur-Mer, de Cannes, d’Antibes/Vallauris et bien entendu le HBDC. Deux autres formations, de PERF seront là : Carros et Cuers. « Chaque équipe fera 3 matchs de 2×20 minutes. Cela permet de faire beaucoup de rotations et d’essayer pas mal de choses. »

Place à la composition du groupe PNF. Trois départs sont à signaler « et pas des moindre il faut l’avouer : Claire Devismes a mis fin à sa carrière de joueuse, elle qui est arrivée au club en 2010 et qui nous a grandement aidé à progresser. Les deux autres arrêtant pour un projet bébé pour l’une et pour raisons professionnelles pour l’autre. » Pour compenser ses pertes, plusieurs arrivées rendent heureux le coach mais aussi l’ensemble du groupe. « Sandra Melkior revient après quelques années de pause et un bébé. Elle a joué à Cannes et à Grasse en Nationale et PNF et joue sur la base arrière. Hélène Saverino et Angélique Payeur que je connais depuis longtemps et qui reprennent aussi après une pause étudiante. Elles ont joué à Grasse et sont respectivement ailière et pivot. » Place aux mutées. La première, Fanny Beauruelle, vient de Normandie et joue sur la base arrière. La seconde, Séverine Bernard, vient de Cuers et joue, également, plutôt sur la base arrière. Une troisième joueuse, une Norvégienne, un grand gabarit, va également arriver. Emménageant dans le département, elle a décidé de reprendre le handball aux Collines.

« Je ne peux pas oublier les joueuses du HBDC qui avaient fait une pause plus ou moins longue pour des raisons d’études ou de bébé : six ou sept en tout. Elles font toutes parties de notre histoire et collent si bien au club. Il ne faut pas oublier toutes celles qui sont encore là et certaines depuis quelques années déjà. Si Oumi Samba sera bel et bien présente, on pourra toujours compter sur l’ensemble de ce groupe bien mené par la précieuse Ketty Mi-Poudou, capitaine de la PNF si impliquée dans le club : coach des -16F et membre du bureau. »

« Ce groupe me plait beaucoup »

Venturelli peut donc compter, pour le moment, sur un groupe d’une trentaine de joueuses pour la PNF et sa réserve, tout en sachant que deux ou trois réponses sont attendues pour la rentrée. « Ce groupe me plait beaucoup. Ce qu’il dégage me fait penser que l’on passera une belle saison. Déjà, très riche humainement. Le sportif devrait suivre. » Et pour progresser et créer une nouvelle dynamique, le programme hebdomadaire évolue. « Nos seniors auront un troisième entrainement hebdomadaire le mercredi, basé beaucoup plus sur la technique individuelle. Nous mettons également en place des spécifiques gardiens le mercredi soir et le samedi matin, ouverts à tous les gardiens du club des -14 aux adultes. Pour cela, nous avons une équipe de techniciens composée de trois gardiens et gardiennes d’expérience qui vont travailler ensemble. »

En constante évolution, le HBDC ne s’endort pas. « Si notre groupe sénior est la véritable locomotive du club, notre objectif premier reste les jeunes et l’augmentation de nos effectifs féminins, ainsi que leur progression. » Ainsi, pour encadrer tout cela, le club embauche une jeune femme diplômée qui sera en charge de la technique – interventions dans les écoles, coaching jeunes etc… – et du développement du club. « C’est un vrai pari pour nous, mais Séverine qui nous rejoint est très motivée. Nous avons la chance de conserver nos partenaires actuels (Peugeot, Interima, Wood Habitat, Sertec, Le Bistro du Clos, Le Clos St Pierre, etc…) et d’enregistrer d’ores et déjà un nouveau qui nous rejoint dans notre projet : Intermarché de Roquefort les Pins. » Un soutien de plus dans le projet du club qui est de rester, au minimum, en Pré-Nationale Féminine avec son équipe première.

(Crédit photo : Marc Pelissier)



Voir plus d'articles de la même catégorie