Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Les Cannoises s’en souviendront

Ecrit par Martial HESPEL

Solide et intraitable depuis le début de saison, la NF2 de l’AS Cannes a connu un coup d’arrêt le week-end dernier à Le Teil après avoir mené de sept buts en seconde mi-temps.

Il fallait bien que ça arrive un jour. Mais pas ce samedi 26 octobre. A l’occasion de la quatrième journée de NF2, la réserve de l’AS Cannes s’est inclinée pour la première fois de la saison dans la salle du HB 06 Le Teil sur le score de 27 à 26 au terme d’un match un peu fou. Le score est, très vite, à l’avantage de l’équipe hôte (7-2 après 10 minutes de jeu). « On rentre mal dans notre match. On manque de rythme avec les nombreuses coupures depuis le début de saison. Mais nous avons resserré notre défense et exploité nos montées de balles. On prend leur meilleure joueuse en stricte en fin de mi-temps et en deux minutes on fait la différence », explique la technicienne cannoise Joëlle Demouge. Le score va ainsi passer de 11-10 pour Le Teil à la 28e minute à 11-14 pour Cannes à la mi-temps. L’ASC va reprendre sur le même rythme le second round (11-17). La marque va progresser pour les Cannoises à 16-23. Il reste quinze minutes à jouer et l’équipe de Joëlle Demouge semble se diriger vers un quatrième succès en autant de journées de championnat. 

« Un péché d’orgueil »

Oui mais voilà. Puisque rien n’est jamais acquis dans le sport, tout va basculer. « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé : le trou noir. » L’un des éléments déclencheur est surement l’exclusion d’Oriane Ondono (Pivot) après trois expulsions temporaires. Cannes se retrouve alors déstabilisé en défense. « On s’est fait rattraper but par but par une équipe enthousiaste. Le public a également joué un vrai rôle. Mon groupe a paniqué. Dans la tête de mes filles c’était déjà plié. Pour elles, quelque soit la tournure des événements, Le Teil n’allait pas avoir le temps de revenir. » Et pourtant. Le Teil va revenir à 20-24 puis à 26-26 à deux minutes de la fin du match. « Nos adversaires ont su prendre leur temps tout en allant vite pour revenir à temps. » Cannes va encaisser un ultime but à quinze secondes du terme de la rencontre. « C’est bête. Nous avons commis un péché d’orgueil. On s’est vu gagner trop tôt », explique Demouge. Autre fait à souligner, Le Teil a pu appréier le fait qu’aucun de ses éléments ne s’est fait exclure deux minutes dans le dernier quart d’heure. Du côté de Cannes, Enola Villard (46e) et Lisa Martini (53e) ont laissé Cannes un infériorité numérique.  « Nous aurions pu gérer nos sept buts. Ce n’est pas normal d’en arriver là. »

« On manque d’expérience »

La coach attend dès ce samedi, avec la réception de l’AL Voiron, une réaction « obligatoire » de son groupe. « Nous avons donné le match à Le Teil. Malgré tout, je rappelle que nous sommes une réserve. Le groupe est donc très jeune et manque encore d’expérience dans ce type de situation. A nous de se remettre la tête à l’endroit et de repartir dans le bon sens. » Consciente du potentiel de son groupe, Joëlle Demouge n’est, pour le moment, pas inquiète : « C’est un type de scénario qui arrive une fois de temps en temps. Je le répète, le groupe est jeune. » Encore en formation ou non, la victoire est attendue contre Voiron (10e).



Voir plus d'articles de la même catégorie