Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Les bases pour le projet futur »

Ecrit par Martial HESPEL

Dans quinze jours, l’AS Roquefortoise va reprendre l’entraînement pour préparer sa première saison en Régionale Féminine. Le Président Rousselin, serein, se veut être très confiant.

Après cinq ans d’existence, l’AS Roquefortoise débarque en Régionale Féminine. Après des premières années en Loisir, l’équipe du coach Colin Mcnab a réalisé une saison au niveau départemental parfaite sans jamais connaître la défaite. Le groupe reste sensiblement le même avec une seule arrivée, celle d’une réceptionneuse/attaquante en provenance de Villeneuve-Loubet. « On fait confiance au groupe. On laisse leur chance aux filles qui ont gagné le droit de monter. Elles sont capables de maintenir l’équipe », assure Jérôme Rousselin, le Président du club, auprès de www.magsport06.fr. Ce dernier se montre absolument confiant qu’en aux capacités de son groupe à conserver sa place. Mieux, il lorgne sur le top 5. La préparation sera courte car l’entraînement ne reprendra que le 2 septembre prochain, au moment de l’ouverture du gymnase César, alors que le championnat débute le 26 septembre à Mandelieu.

« L’année dernière on voulait faire une équipe qui jouait la gagne dès le départ. Mais de là à terminer invaincu… Mais on sait qu’on possède deux ou trois éléments assez performants dans l’équipe. Colin a bien géré son équipe et aussi la cohésion du groupe, ce qui n’est jamais évident dans un groupe de filles. L’équipe a pris du plaisir. Nous avons eu un match, le dernier, bien plus compliqué, mais la victoire au bout. Nous sommes un tout petit club. Avec nous, c’est toujours David contre Goliath. On a les plus petites structures, le plus petit groupe d’entraîneurs, le plus petit budget avec 700 euros de subvention municipale. Le reste ? C’est le Président qui va le chercher… 700 euros ce n’est pas ridicul car nous sommes bien contents de les avoir et puis en plus de cette subvention il faut compter la mise à disposition de la salle : c’est une valeur. Il faut le dire. »

« Colin met du coeur dans ce qu’il fait »

Macnab reste donc en poste au plus grand plaisir de son entraîneur. « Pendant un moment nous n’en étions pas certains », reconnaît Rousselin, « car Colin a eu beaucoup de propositions de plusieurs clubs des alentours. Mais il est resté grâce à la confiance que je lui donne et à la liberté de gérer son équipe. Tout s’est très bien passé avec le groupe. Chacun s’apprécie de façon réciproque et c’est positif. Colin n’est pas quelqu’un qui réfléchi avec l’argent. Souvent des clubs démarchent en parlant en premier du côté financier en délaissant le plaisir d’entraîner. Souvent, ça propose cent euros de plus s’ils sont certains que le coach viendra… Colin ne fait pas partie de ces gens là. Il met du cœur dans ce qu’il fait. » Cette saison, si tout se passe comme prévu, va ainsi servir à poser les bases pour l’avenir.

« Ce qui m’intéresse, c’est les bases pour le projet futur. Je veux que tous les gens qui passent la porte du gymnase aient l’envie de jouer. Si on monte plus tard en Pré-Nationale ou en Nationale 3, ça ne changera pas grand chose dans le sens où on ne sera jamais un club du département à vocation élitiste. Mais par contre si on peut être le club du département qui a la vocation du plaisir, ça sera très bien. Mais le Président que je suis aborde sereinement la première saison en Régionale. Théoriquement, je pense qu’on aura aucun problème pour le maintien. » D’ailleurs, Rousselin n’oublie pas de rappeler qu’il lui reste deux places de mutées disponibles et si, notamment, une jeune passeuse en formation, souhaite adhérer au projet, c’est avec plaisir.

« La première défaite sera utile »

Mais que manque t-il au club pour viser plus haut ? La réponse est simple. « Un plus gros budget, un ou deux créneaux de plus par semaine et un ou deux bénévoles qui puissent organiser au sein du club des manifestations, comme des tournois, qui nous rapportent des finances. » Mais Rousselin voit plus loin aussi au sujet du beach-volley. Sans trop en dire, il prépare un projet sur cette discipline, novatrice. Ambitieux. Si tout se passe comme prévu, la salle progressera dans la foulée du beach. Les discussions sont en cours avec la mairie, mais le projet en lui même est déjà bien construit. « Si le projet va au bout, tout viendra plus facilement. Les beacheurs ont également ce côté plus festif que les joueurs en salle qui sont plus classiques. J’espère que le projet pourra être lancé à la fin de cette année sportive. »

En attendant, c’est bien la salle qui sera au centre des attentions cette saison et un très bon maintien serait une nouvelle avancée pour le projet du club. Mais pour que tout se passe correctement, il faudra aussi apprendre, pour ce groupe, à perdre. Aucune défaite la saison dernière. « On en a déjà parlé. Même pour un entraîneur c’est quelque chose à vivre. Le moral à diriger une équipe n’est pas le même. Mais, paradoxalement, je pense que la première défaite sera un moment important et utile. Je ne souhaite pas perdre forcément mais, plus elle arrivera tôt, mieux ce sera. C’est presque nécessaire pour être ensuite plus serein. Ça fait aussi partie de l’apprentissage. » Ce moment arrivera peut-être contre une formation du 06 ou peut-être lors d’un déplacement dans le Var. De courts voyages qu’ont déjà connu la majorité de l’équipe qui a déjà joué à ce niveau. Sereinement, Roquefort-les-Pins fait sa place.

(Crédit photo : ASRVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie