Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le VBSL lance un projet pour sa PNF

Ecrit par Martial Hespel

Seulement huitième de PNF, la réserve du VBSL n'est pas au niveau pour soutenir l'Elite Nationale. Il est temps pour le club de réagir.

Désormais bien installé depuis plusieurs saisons en Elite Nationale, soit la deuxième division du volley-ball féminin français, le VBSL stagne depuis de nombreuses années avec sa réserve en cinquième division, la PNF. Pire, seulement huitième du dernier exercice, d’un championnat de dix équipes, le groupe de Yann-Patrick Cotonnec est passé proche de la correction. Cela ne pouvait plus durer. « Pour éviter de reproduire une telle situation la saison prochaine et avec l’appui du club, nous avons lancé un projet axé sur la PNF », explique l’entraîneur. 


« Epaulé par Pascal Drouot, je continue à la tête de cette équipe mais avec un groupe fortement renouvelé. Le club ne pouvait pas rester avec une équipe réserve à ce niveau. Alors nous nous sommes donnés les moyens pour créer un effectif capable de viser le haut du tableau et pourquoi pas la montée en Nationale 3. Même si le projet paraît ambitieux et même si certains penseront qu’il n’est pas réalisable compte tenu de notre dernier classement, nous avons travaillé sur le recrutement avec Pascal dans ce but. »

Plusieurs éléments restent donc : Maren Drouot, Maryline Giordano, Margot Labaigt, Bulle Griffon et Clara Mazzarese. Pour renforcer ce groupe, Clara Sanchez, ancienne pointue de l’ancienne Nationale 2, qui a participé à la montée historique en Elite, fait son retour. Retour également de Zoé Lahlaf (R4) et de Lisa Baldini (libéro) qui arrivent en provenance du deuxième de PNF : Cagnes-sur-Mer. Enfin, qui jouaient chez le troisième de PNF, Antibes, arrivent, la centrale Maeva Nicoleau, la passeuse Aurélie Merckx et la réceptionneuse / attaquante Margot Lambert. Cinq arrivées donc de l’extérieur de joueuses qui connaissent ce championnat PNF et qui viennent de terminer sur le podium. Cela colle avec les ambitions Laurentines. Il faut désormais que la mayonnaise prenne. 


« L’effectif est rajeuni, même si une ou deux anciennes augmentent l’âge moyen. Le groupe a l’envie de progresser pour prétendre à une belle saison et de belles réalisations. À moi et Pascal maintenant de travailler avec ces individualités pour créer un groupe sain et compétitif sur le terrain. Nous avons hâte que la saison commence. » Notons que ce groupe, contre certes des équipes d’un bien plus faible niveau, a terminé son année sur une série de victoire. A fructifier.



Voir plus d'articles de la même catégorie