Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le VBSL débloque enfin son compteur

Ecrit par Martial HESPEL

Avant son déplacement à Nîmes le 19 décembre, l’escouade laurentine a acquis face à Monaco (3-0) son premier succès de la saison. De quoi ragaillardir un groupe touché dans son amour propre.

C’est un soulagement pour l’ensemble du club, une éclaircie dans une saison sportive jusqu’ici si terme. L’Elite du VBSL, qui évolue pour la troisième saison consécutive à ce niveau, aura attendu son septième match pour, non seulement décrocher  sa première victoire mais aussi ses premiers points. Quoi de mieux qu’un succès à domicile – dans un Pagnol désespérément vide – trois à zéro contre le voisin Monégasque pour s’offrir une petite bouffée d’oxygène et de confiance.

« Il n’y a rien de plus désagréable que de bien jouer une partie des matchs et de repartir avec zéro point dans l’escarcelle », confie l’entraîneur Pascal Drouot sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. En effet, hormis peut-être à une occasion, jamais les équipières de Cyrielle Morrone ne sont complètement passées à côté en ce début de saison. Cette fois, contre Monaco, les planètes étaient alignées. « Nous avons connu quelques difficultés en début de match. La peur de se louper à nouveau sans doute. Et puis lorsqu’on s’est retrouvé dos au mur, l’équipe a petit à petit augmenté son niveau de jeu pour remporter le premier set », raconte le coach.

Ce dernier ne pouvant mettre sous l’éteignoir qu’il était temps que la bascule se fasse du bon côté. La spirale négative commençait à peser sur les esprits et les consciences. « En toute honnêteté, ça faisait déjà un petit moment que cette spirale de défaites mettait à mal le quotidien de l’équipe. On se devait de réaliser un coup lors des deux derniers matchs. Contre Calais, on perd 1-3 en étant pas loin de les forcer au tie-break et là ça paye enfin contre Monaco. »

Il faut désormais se remettre enchaîner. On écarte le calendrier très difficile du début de saison et la crise du Covid-19 avec des périodes sans entraînements qui n’a pas permis de mettre le collectif en route. « On ne s’est jamais lamenté sur notre sort depuis le début de saison pour expliquer nos défaites. On ne va pas commencer maintenant. Nous avons lundi réuni le staff dans le but de mettre à profit les trois semaines à venir. Mais il est évident que l’atmosphère à l’entraînement sera plus légère suite à cette victoire. »

Saint-Laurent-du-Var ne pourra en effet pas surfer tout de suite sur ce succès, puisqu’il faudra attendre le 19 décembre pour se déplacer à Nîmes. Enfin, notons que cette réception de Monaco était peut-être la dernière à huis-clos à Pagnol. Le prochain match à domicile se déroulera le 23 janvier avec la venue de Rennes. Il faut espérer que d’ici là, les mesures seront assouplies. « On le souhaite vraiment. Évoluer devant un public change absolument tout. L’entre soi à ses limites. Le partage est quand même plus porteur. »

(Crédit photo : Cédric Faraud)



Voir plus d'articles de la même catégorie