Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Stade Niçois dans une autre dimension

Ecrit par Martial HESPEL

Il y a un peu plus de deux semaines le Stade Niçois a obtenu son ticket pour jouer en Fédérale 2 la saison prochaine. Éliminé des play-offs ce dimanche en 8es de finale, l’actualité sportive a pris fin pour cet été, alors en coulisse, ça s’agite. 

Une conférence de presse a été organisée en début d’après-midi avec autour de Christian Estrosi, Jacques Richier, PDG d’Allianz France et Tony Catoni, le Président du Stade Niçois. Ce jeudi 12 juin fait ainsi entrer le club azuréen dans une autre dimension. « Nous nous étions donnés un objectif avec Allianz. C’était que si avec les moyens donnés par la mairie de Nice, le Stade Niçois décrochait la montée en Fédérale 2, Allianz nous rejoindrait », explique Christian Estrosi. Ainsi, pour les trois ou quatre saisons à venir, Allianz, qui s’est positionné il y a plus de deux ans pour obtenir le naming du grand stade de l’OGC Nice, devient le grand partenaire du club de rugby avec l’ambition de monter en Pro D2 et même en Top 14. 

Les discours sont une chose, le terrain en est une autre

Les politiques et les financiers ont déjà des rêves, qui doivent aller vite, mais les sportifs et les entraîneurs savent que, surtout en rugby, digérer une montée, puis accéder aux échelons supérieurs, est très difficile. Pour y parvenir, le maire de Nice annonce que la subvention pour le Stade Niçois sera réévaluée à la hausse et avec les investissements privés d’Allianz, le club possédera des moyens importants. « Sur l’emplacement actuel des Arboras, nous aurons d’ici 2017 une arène de 10000 places, aux normes, pour la Pro D2 », explique Christian Estrosi. Un nouveau stade, mais aussi une augmentation du nombre d’aires de jeu pour une formation optimale et un maximum de terrains pour les catégories de jeunes. Une nouvelle salle de musculation sera construite, un centre de formation officiel sera mis en place. Le recrutement va maintenant s’accélérer. 

Gardons les pieds sur terre. Nice redécouvrira la Fédérale 2 en septembre prochain après la liquidation judiciaire du Rugby Nice Côte d’Azur, alors en Fédérale 1, il y a deux ans. On est donc encore loin de la Pro D2 et encore plus du Top 14. A cette échelle, ce n’est plus le même sport. Laissons le temps aux Niçois de réaliser une bonne première saison en Fédérale 2, puis de se structuer pour leur retour en Fédérale 1. La suite, on verra plus tard…

(Crédit photo : Nice.fr/TV)



Voir plus d'articles de la même catégorie