Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Stade Laurentin Rugby prêt à repartir

Ecrit par Martial HESPEL

L’équipe Honneur du SLR devrait pouvoir reprendre très prochainement la compétition avec l’envie de faire fructifier son bon début de saison. Et avec pour rêve d’accéder à la Fédérale 3.

Une première avancée pour le rugby amateur et donc le Stade Laurentin. Les sportifs friands de ballon ovale vont pouvoir retrouver le parfum du terrain. La Fédération Française de Rugby a obtenu, en collaboration avec le Ministère des Sports, la possibilité aux clubs d’accueillir à nouveau, mais sous conditions, leurs licenciés majeurs. « Les clubs proposant des pratiques sportives alternatives de plein air, fondées sur le strict respect d’une distanciation physique de deux mètres entre les pratiquants et l’absence totale de contact, sont désormais en capacité d’accueillir leurs licenciés. Vous pouvez faire reprendre dès ce mardi 1er décembre l’entraînement de vos licenciés majeurs », pouvait-on lire sur le communiqué de la FFR.

La distanciation et l’absence totale de contact entre les licenciés restent donc en vigueur. Les passes et les échanges de ballons sont eux autorisés. « On commence à percevoir la lumière au bout du tunnel. Car, pour être honnête, je ne croyais pas à une reprise du sport amateur. C’est un bon début, car avant de penser aux contacts, nous devons retrouver notre forme pour les matchs à venir », souffle avec soulagement Quentin Maesano, 27 ans, joueur de l’équipe première au niveau Honneur, sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin.

Dans ce cadre, la FFR mise sur l’esprit de responsabilité de chacun pour appliquer à la lettre le protocole. « Jusqu’à la sortie de la période de confinement, nous devrons également organiser scrupuleusement nos séances avec l’autorisation individuelle délivrée de sortie pour trois heures et dans la limite des vingt kilomètres. » Pour nos licenciés, c’est une avancée importante qui entre dans le cadre d’une réathlétisation utile et nécessaire pour envisager une reprise en toute sécurité des entraînements à partir du 20 janvier dans des conditions normales.

L’objectif étant désormais pour les entraîneurs de compter sur le sérieux des joueurs afin qu’ils ne perdent pas le bénéfice de la préparation estivale et pour qu’ils puissent gagner un maximum de temps avant la reprise de la compétition en 2021. Pour Maesano, la rigueur est de mise. « J’ai chez moi du matériel de musculation. Je pratique aussi des exercices de cardio. Je m’y tiens chaque mardi et jeudi soir, même durant les semaines d’entraînements et de matchs. » Des rencontres qu’il faudra continuer à faire rimer avec victoire comme lors du début de saison où, les quatre premiers succès en autant de matchs joués entre septembre et octobre permettent de continuer à rêver à l’accession en Fédérale 3.

Il faudra confirmer les promesses du début de saison et terminer, au pire, troisième. Le champion de la poule ira directement en Fédérale 3, ses deux dauphins s’affronteront en barrage. Et si, sur le papier, Avignon / Le Pontet s’annonce comme étant largement au-dessus du lot, le troisième ligne aile se refuse à ne jouer que la deuxième place. « Voilà quatorze ans que je joue au rugby, dont huit saisons à Saint-Laurent-du-Var. J’ai l’expérience d’avoir déjà vaincu Goliath. Même si Avignon est plus fort sur le papier, ils ne sont pas invulnérables. »

Chacun attend désormais la reprise du championnat et la date du déplacement prévu en Avignon, initialement fixé au  6 décembre. Mais avant ça, quatre rencontres seront à disputer et chaque point sera capital pour la confiance.



Voir plus d'articles de la même catégorie