Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Pass Sanitaire, néfaste pour le NBAO ?

Ecrit par Martial Hespel

Nouvel entraîneur de la Pré-Nationale du NBAO, Olivier Gimeno pourrait ne pas compter sur un groupe au complet en raison de l'instauration du Pass Sanitaire.

Inévitablement, un casse tête approche pour les entraîneurs. Le Pass Sanitaire entre en vigueur et, pour les plus basses divisions, le retour de bâton risque d’être, parfois, important. Des entraîneurs risquent de perdre des éléments en route. Olivier Gimeno, nouvel entraîneur de la Pré-Nationale Masculine du NBAO, est dans ce cas. Sur les quinze éléments qui composent son effectif, six sont totalement vaccinés, cinq sont dans l’attente de leur seconde dose mais quatre y sont pour le moment récalcitrant. « C’est le choix de chacun. Il faut le respecter et notre rôle n’est pas de les influencer », tempère Olivier Gimeno pour www.magsport06.fr.

Mais, pour être terre à terre, le technicien constate, malgré tout, que sur ses quatre éléments, trois jouent aux postes 1 et 2. « Si ça se confirme, oui, ça sera pénalisant. Mais j’imagine que dans chaque équipe le problème doit se poser, pas seulement pour les joueurs, il y a sûrement des entraîneurs qui ne souhaitent pas se faire vacciner également. »

Il reste, malgré tout, encore un peu de temps à ses joueurs pour changer d’avis. Des centres de vaccination sans rendez-vous ont ouvert, notamment au centre commercial Cap 3000. « Il ne me resterait qu’un seul meneur pour toute la saison. Mais je reste malgré ça confiant et positif, je suis persuadé qu’on peut réaliser de belles choses et embêter pas mal d’équipes. On a tous hâte que la saison commence, avec ou sans Pass Sanitaire. » La préparation reprendra le 2 août sans aucun arrêt jusqu’au premier match.

Le championnat reprendra le week-end du 18 et 19 septembre. « Début août peut sembler tôt mais je préfère commencer doucement et ne pas trop charger le nombre d’entraînement hebdomadaire pour que le corps s’habitue aux efforts. Quand je vois que les Baous n’ont quasiment pas coupé, ça me conforte dans cette idée. On coupe seulement trois semaines en juillet avec une préparation de routine à faire individuellement. »

Au début de l’été, le groupe avait repris en salle, avec également deux matchs amicaux pour se remettre en route, qui plus est avec un nouvel entraîneur qui avait besoin de ne pas débuter en août par une page blanche. « J’ai retenu de cette période qu’il va falloir gérer le côté physique – les blessures – après cette longue période sans jouer. J’ai pu observer les profils des joueurs et les possibles connexions et travailler en fonction mais surtout de créer un lien, accueillir les nouveaux et discuter avec les joueurs que ce soit pour le basket ou le reste. »

Reste pour l’entraîneur à patienter et savoir si ces quatre joueurs non-favorables au vaccin accepteront ou non de revoir leur position. Autre possibilité pour ces joueurs, enchaîner les tests PCR toute la saison pour pouvoir s’entraîner et jouer. Ces derniers ne seront plus remboursés à partir du mois d’octobre.



Voir plus d'articles de la même catégorie