Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le HB3M en opération rachat

Ecrit par Martial HESPEL

Un temps inquiet pour son maintien en N2M suite à une première partie de saison catastrophique, le groupe du HB3M va beaucoup mieux et enchaîne les victoires. Analyse avec Robin Foubert et Charles Luvera.

Vitrolles, puis Marseille et enfin La Seyne. En 2016, le HB3M retrouve de sa superbe et avance vers son maintien sans lâcher l’objectif d’un top 5 qui s’était presque envolé suite à la défaite à Châteauneuf le 12 décembre. Après avoir repris positivement son championnat le 30 janvier contre Vitrolles, le 3M a confirmé à Marseille le 6 février. « La victoire était primordiale. Le championnat est homogène. Globalement on se satisfait des derniers résultats positifs », narre le capitaine Robin Foubert à www.magsport06.fr suite à ces deux succès. Pourtant, contre Marseille, le HB3M va se compliquer la tâche. Les Maralpins vont mener 4-10 puis 9-15 avant d’encaisser en quelques secondes, juste avant la mi-temps, quatre buts (13-15). « On rencontre toujours cette phase où rien ne va. Et ça depuis le début de saison. On a beaucoup mieux géré ce temps faible en faisant quelques changements gagnants. Tout le monde a mis sa pierre à l’édifice de près ou de loin… » A la 44e, le score est de 20-20. « Pendant cette période, chacun a pris un peu de recul. Les changements se sont fait naturellement. On a repris les choses qui fonctionnaient et les Marseillais ont craqué. » Score final 26-30.

Dans la foulée, il a fallu se déplacer dans le Var, à La Seyne à l’occasion de la première journée des matchs retours. Un match à prendre au sérieux car pendant que le 3M gagnait à Marseille, les Varois collaient eux un terrible 42-28 à Monaco. « J’étais assez étonné du résultat. Monaco a rarement pris une déculottée pareille. Je suis moins étonné de La Seyne qui a une des meilleures attaques. Jouer là-bas est souvent difficile. Ils ont mal débuté le championnat mais ce sont bien remis dans le droit chemin », confiait Foubert. Les hommes de Riad Toubi et Bavou Loutoufi vont faire le boulot en s’imposant samedi 25-27. « Un succès qui fait énormément plaisir. Jouer à la Seyne après leur succès contre Monaco n’était pas chose facile », appuie Charles Luvera. « On a bien géré notre match. » Et c’est souvent en infériorité numérique qu’a joué le HB3M : 10 suspensions de 2’ contre seulement 6 pour les locaux. Et puis, pendant dix bonnes minutes en début de seconde mi-temps, c’est la Seyne qui est devant. « Ils ont fait une belle seconde mi-temps. Cette équipe a su nous mettre en difficulté notamment sur leur côté gauche. » Mais les visiteurs se sont rebellés « avec nos valeurs défensives et des gardiens qui font le taff, je pense notamment à Guillaume Chastan-Bagnis qui en trois minutes de jeu a réussi à dégoûter tout un gymnase. Nous sommes dans la continuité de ce que nous avons travaillé tout le mois de janvier. Cela fait trois matches que nous arrivons à rester solidaires jusqu’à la fin sans paniquer. »

De plus, le HB3M a dû se trouver une nouvelle organisation. Blessé très sérieusement, Loutoufi est maintenant en tribunes mais plus sur le banc avec Toubi. « Il intervient à la mi-temps avec un regard extérieur. Nous avons réinstauré – à la demande du groupe – les statistiques. Il se base donc sur ces éléments pour nous mobiliser et apporter des solutions. Riad a les entraînements et le coaching des matchs. Bavou prends les statistiques : les actions défensives / offensives et nous fait prendre conscience de ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré », précise Foubert. Un système qui porte ses fruits. Le 3M est de retour dans la course au top 5 et même au podium puisque Monaco (3e), La Crau (4e) et Châteauneuf (5e) comptent le même nombre de points.

Quels objectifs ? « Prendre déjà les matches les uns après les autres. Après une première partie de saison catastrophique chaque match devient une opération rachat pour notre public et une façon de montrer à l’adversaire que la phase aller était une erreur et que maintenant on monte en puissance », prévient Luvera. « Nous avons seulement deux entraînements cette semaine. Même si c’était relax on a quand même travaillé pour rester dans le bon état d’esprit et j’espère que contre Valence tout le monde sera prêt à en découdre. Je reste toujours aussi enthousiaste et positif pour la suite. Finir dans les cinq premiers est largement à notre porté à condition de ne pas se relâcher. Les mois qui arrivent vont être long et houleux mais nous devons répondre présents. » Ça recommence à René Friard le 27 février contre Valence, relégable.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie