Par Sudeast Info
Handball : Rion sur le banc du HBMMS
Se mettant en retrait du banc de la PNM du HBMMS, Jérôme Oliva voit Fabrice Rion, un ancien de la maison, le remplacer pour conduire le groupe au maintien.
Handball : le 06 dans le dur
Si Villeneuve-Loubet tire son épingle du jeu à Monaco, globalement le début de saison de la Nationale 2 n'est pas brillant pour les Maralpins. Est-ce surprenant ?
Volley : Cagnes annonce son « Big Game »
Ce samedi soir, l'USC jouera en Nationale 2 un match très important à plus d'un titre. L'occasion à domicile de prendre des points pour ne pas douter.
Handball : Carros, l’art de la patience
Avec seulement trois matchs joués jusque-là, la PNF de Carros patiente avant de réellement lancer sa saison pour lorgner sur un retour en Nationale 3.
Handball : Nice dans le top 5 de N1F
Cinquième de N1F, la réserve de l'OGC Nice dispute samedi un match important avant une trêve de cinq semaines. Il faut rebondir à domicile après la perte du derby au début du mois.
Basket : Durand et le CCAB à un tournant
Match de coupe PACA à venir face à une Nationale 2 et match au sommet contre Grenoble à venir en championnat, le CCAB va être fixé un peu plus sur ses objectifs.
Volley : Villeneuve vite dans le bain
Avec un calendrier où il est difficile de faire plus ardue, le promu en PNF, Villeneuve-Loubet, n'a pas le temps d'apprivoiser le niveau en douceur. Prochain match contre le VBSL.
Handball : Moment charnière pour le BTP
Avec quatre victoires en quatre journées, la N2F du BTP Nice a réussi son début de saison mais deux déplacements capitaux se profilent pour affiner l'objectif.
Basket : Grasse, c’est solide
Vainqueur de ses deux premières journées de PRF, Grasse a déjà envoyé un signal au championnat mais attention la pente va se durcir avec un déplacement à Vence.
Basket : Golfe remet son titre en jeu
Champion de Pré-Régionale, Golfe-Juan n'a pas souhaité monter en Régionale 3. L'équipe de Steven Le Lay remet avec plaisir son titre en jeu.

Le GSEM doit franchir un cap

Ecrit par Martial Hespel

Deux succès en PNM sont venus enfin fleurir un début de saison raté pour le GSEM Nice. Le déplacement de samedi au SMUC s'annonce déjà déterminant.

Très ambitieux en ce début de saison, le GSEM Nice court après le temps… les points perdus. Trois défaites en tout sont venues plomber bon nombre d’espoir même si la flamme est toujours allumée.

« Ça va un peu mieux, on a surtout récupéré nos divers absents du début de saison et on sera presque au complet pour affronter le SMUC samedi », explique à www.magsport06.fr Jérôme Desmares, l’entraîneur niçois, à www.magsport06.fr. Deux récents succès contre des équipes d’un niveau plus modeste sont venus relancer la machine. L’élimination, à domicile, en huitième de finale de la coupe PACA, par une grosse équipe de Régionale 2, a peut-être été un déclic pour relever la tête et stopper au plus vite cette spirale négative.


« Nous avons pas mal de regrets sur le début de saison car on aurait pu faire beaucoup mieux et on se met dans une position inconfortable. On a combiné un calendrier difficile avec des blessures et malheureusement on a pas montré la force de caractère suffisante pour aller chercher les matchs serrés. Nos deux succès contre les deux derniers du championnat permettent de relancer une dynamique positive avant, pour la quatrième fois en six journées, de se déplacer. Le SMUC sera difficile à manœuvrer, c’est une équipe qui a montré de belles choses depuis le début du championnat. » 


La rencontre débutera à 17h15, en ouverture du match de la Nationale 2. Nul doute que les Niçois devraient être opposés à une équipe de très bonne qualité. Un succès serait capital rester au contact du haut de tableau et des places qualificatives pour les play-offs avant d’enchaîner par deux gros matchs à domicile : Golfe-Juan et Grasse. 


« On se concentre sur les matchs les uns après les autres, même si on a de belles ambitions et les qualités intrinsèques pour rivaliser avec les meilleures équipes PNM, notre début de saison raté nous a remis la tête sur les épaules. L’équipe sait qu’elle a tout à prouver et j’attends encore une performance référence qui permettra de valider tout le travail que l’on a fourni depuis le début de la préparation. Il n’y a qu’une victoire d’écart entre la troisième et la huitième place mais jusqu’à ce qu’on montre autre chose on reste huitième. La fin de la phase aller sera cruciale pour accrocher le wagon de tête et on sait qu’aucun match ne sera donné. À nous de continuer de bosser et de tout donner à chaque match. »



Voir plus d'articles de la même catégorie