Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le final pour Saint-Laurent

Ecrit par Martial HESPEL

Dimanche, la N2F de Saint-Laurent dispute son dernier match de sa saison au terme d’une année très positive ponctuée par un maintien acquis grâce aux play-offs.

Après deux montées successives, les féminines de Saint-Laurent du Var ont réussi la grosse performance de se maintenir en Nationale 2 pour la saison prochaine sans passer par la case play-downs. En effet, l’équipe de Pascal Drouot s’est qualifiée pour les play-offs et a donc décroché son maintien dès le mois de janvier, une situation de rêve pour stabiliser le groupe, le club et se solidifier alors que l’équipe jouait encore en Pré-Nationale il y a deux ans. 

« Au niveau sportif, même s’il reste une journée à disputer c’est une saison plus que réussie », confirme le coach Pascal Drouot à www.magsport06.fr. « Un maintien en nous qualifiant pour les play-offs est une grande satisfaction. N’oublions pas d’où nous venons. Alors oui d’un point de vue comptable, la phase de play-offs est compliquée. » En effet, en sept matchs disputés en Poule Haute, le VBSL en a perdu sept, dont six sur le score de 3 sets à 0. Mais tout n’est pas négatif. « En terme de progression et d’expérience accumulée c’est quelque chose de vraiment très positif et porteur. » Le coach a malgré tout deux regrets : les matchs aller-retour contre Firminy. « Je pense qu’il y avait mieux à faire mais à l’inverse nous parvenons à prendre un set à Béziers et à gagner 3-0 le match retour. »

Alors si les points ne sont pas là en play-offs, Drouot voit au-delà. « Depuis que j’ai pris cette équipe, avant de parler de résultat, nous parlons de contenu. On pouvait ne pas être très satisfait en cas de victoires laborieuses comme sur certaines rencontres lors de notre série de plus de 40 victoires consécutives mais aussi d’être satisfait lors de défaites où l’on proposait un jeu qui reflète nos qualités. Je le répète en dehors des matchs contre Firminy je n’ai aucun regret depuis le début de la saison. »

Cette phase en play-offs, outre les résultats, permet également à l’entraîneur de mieux cerner les carences de son groupe pour pouvoir jouer plus haut un jour. Face à des adversaires d’un très bon niveau qui pour certains jouent la montée en Elite Nationale, tout est beaucoup plus instructif que de jouer face à des groupes qui descendront en Nationale 3. « Il est évident que ça accélère la progression de cette équipe, cela met en avant aussi nos qualités et nos faiblesses. Nous avons toujours bien défendu mais contre ces équipes là il faut aussi performer dans le domaine de la contre-attaque et non plus faire jouer un échange supplémentaire. L’apprentissage est long mais petit à petit nous parvenons à reproduire en match ce que l’on fait de très bien à l’entrainement. »

Le groupe N2F a dû faire face également à un imprévu peu commun. Le toit de son gymnase Pagnol s’étant en partie effondré il a fallu trouver des solutions de repli, bouleversant ainsi les repères. « Je n’ai pas pour habitude de parler des blessures, absences et désormais un souci de salle. Ce sont les aléas d’une saison. Malgré tout, nous ne nous entrainons plus que deux fois par semaine au lieu de trois et dans des conditions moins bonnes mais ce qui est le plus perturbant c’est bien de jouer à Cagnes-sur-Mer ou à Carton (Autre gymnase à Saint-Laurent ; ndlr) – encore merci à eux de nous avoir accueilli – comme si nous étions toujours un peu à l’extérieur au niveau des repères. Mais la plus grande des satisfactions est que notre public a continué à nous suivre malgré ces perturbations. »

Ce dimanche 24 avril à partir de 15h00 le VBSL va disputer son dernier match de la saison dans la salle du VB Romanais puis ce sera le temps des décisions pour tenter la saison prochaine, à nouveau, de participer aux play-offs. Drouot en sera-t-il ? On voit mal comment cela ne pourrait pas être le cas… « Le club n’a pas encore défini les lignes du projet pour la saison prochaine, mais s’il le souhaite alors oui ce sera avec plaisir. » Et au niveau des changements dans le groupe ? « Attendons le dernier match pour aborder cela officiellement mais il y aura certainement trois renforts la saison prochaine. Pour le moment au niveau du recrutement nous privilégions les joueuses de notre bassin de pratique et donc pas forcement le besoin de faire des essais pour des joueuses que l’on connait déjà. Dans tous les cas, s’il y a essai ce sera une fois les matchs de notre côté et ceux de la joueuse concernée terminés. »

(Crédit photo : Frédéric Galvez)



Voir plus d'articles de la même catégorie