Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le CTBB peut-il le faire ?

Ecrit par Martial HESPEL

Deuxième de la Poule A d’ERF, le CTBB Nice se retrouve à jouer les play-offs qui offriront le droit de monter en NF3. Mais qu’on se le dise, il faudra une équipe de guerrières pour décrocher la timbale. 

Oui, CE serait réellement héroïque. Le CTBB Nice va débuter dimanche ses play-offs d’ERF. Rien ne sera simple face à Fréjus, Vence et la réserve du HTV. Explications. Le groupe niçois est composé de onze joueuses. Nathalie Manca, pour des raisons personnelles, ne jouera pas le moindre des six matchs, mais ça, c’était prévu depuis un bon moment. Et puis, il y a dix jours, à l’entraînement, Alison Miquet s’est faîte une méchante entorse et ratera les trois premiers matchs et rien ne dit qu’elle sera rétablie pour la suite. Ensuite, Laurence Banaudo, pour des raisons privées, ne jouera pas un seul match, et ça, ce n’était pas prévu. Enfin, Rachel Rimbourg, blessée depuis trois mois, a participé à son premier entraînement lundi dernier et ne sera pas dans une forme optimale pour le premier round à Fréjus dimanche. Rien que ça. Si bien qu’à l’entraînement, Ben Mergui doit faire appelle à des éléments masculins pour compter sur une séance cohérente à neuf ou dix.

« Pour un coach, c’est frustrant », peine à cacher Geoffrey Ben Mergui, « Nous allons être sept ou huit et ainsi ce sera très délicat pour les rotations. C’est également une nouvelle gestion à trouver. Des intérieurs devront jouer à l’aile. Nous allons aussi faire avec les aléas de l’arbitrage et du match en lui même. Nous sommes plus ou moins embêtés. On réalise une saison tout à fait honorable par rapport à l’année dernière et je pense que l’équipe est costaud pour rivaliser car, même amoindris, nous sommes compétitifs. » Même son de cloche du côté de la Capitaine Émilie Jourdan, qui refuse de se voir battue avant même d’avoir joué. Pour la meneuse, le groupe de « copines » et sa « combativité » peuvent faire la différence. « Nous allons nous accrocher. Nous sommes des battantes. Même à sept ou huit, on fera avec. Fréjus, nous voulons les battre. Vence c’est le derby. »

« Nous pouvons poser des problèmes à tout le monde »

Les données sont simples, Fréjus et Nice, premier et deuxième de la Poule A d’ERF Côte d’Azur, se retrouvent dans un mini-championnat à quatre avec Vence et le HTV, lauréats de la Poule B. Au terme des six journées, le championnat montera en NF3. A savoir que, sportivement, le HTV ne peut pas monter, puisque l’équipe fanion de la section féminine du club varois joue en NF3. Si Fréjus n’a perdu qu’un match lors de la phase régulière, Vence s’est incliné trois fois et le HTV quatre fois. Avec ses cinq défaites, et ses lourds problèmes d’effectif, Nice fait figure de Petit Poucet. « Malgré tout nous pouvons poser des problèmes à tout le monde », ne se laisse pas abattre Ben Mergui, qui a entraîné Vence il y a deux ans. « Oui on perd cinq fois mais l’important était de se qualifier. Avec ces revers, nous avons appris pour la deuxième partie de saison. Il faudra être plus rigoureuses », lâche Jourdan. 

Dimanche Nice se déplace à Fréjus. « Je préfère commencer à l’extérieur », se satisfait l’entraîneur. « Si on gagne dès le début à l’extérieur, c’est intéressant pour la suite à domicile. Et puis Fréjus était dans notre Poule, donc on connaît cette équipe et j’aime débuter face à un adversaire que l’on a déjà joué. » Pour Émilie Jourdan, ce match n’est pas anodin : « Nous avons une histoire avec Fréjus. Il y a deux ans, lorsque Fréjus monte en NF3, elle réalise une très grosse saison sans défaite et nous on arrive à l’accrocher en fin de saison en ne perdant que d’un petit point. » Et puis cette saison, Nice a perdu à domicile comme à Fréjus de seulement cinq points. L’effectif endolori du CTBB arrivera t-il à faire mieux ? Premier élément de réponse à partir de 15h00 dimanche. « Nous sommes capables de gagner », affirme l’entraîneur.

(crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie