Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le coup de gueule d’Agostini

Ecrit par Martial HESPEL

Malgré un dernier succès contre Cagnes-sur-Mer, Philippe Agostini, coach de Menton en Nationale 3, se dit relativement déçu du comportement d’une partie de son groupe.

Dernier match de la phase aller pour Menton et un succès plus important qu’il n’y parait. Cette victoire, 71-60, face à Cagnes-sur-Mer, permet au MBC de vraiment basculer dans la première partie de tableau, assez loin malgré tout d’une équipe du Cannet-Rocheville qui semble avoir la voie royale pour monter en Nationale 2. Deux points importants qui permettent à Menton, contrairement à l’USC, de ne pas végéter devant la zone de relégation, la sérénité en plus. Et il était important de gagner après avoir perdu le 2 janvier (!) en match en retard à Bandol (79-70). « La trêve fut très courte. Nous nous sommes entraînés pendant les vacances mais ça n’a pas porté ces fruits puisque nous avons perdu. C’est toujours compliqué à gérer les trêves, certains ont une mémoire de poisson rouge et il faut revoir parfois tous les fondamentaux nécessaires au bon fonctionnement d’un collectif… », regrette Philippe Agostini, l’entraîneur, auprès de www.magsport06.fr.

Alors, face à Cagnes-sur-Mer, il était important pour Menton de réagir et nul doute que Agostini a haussé le ton durant la semaine. « Mes gars sont bien rentrés dans le match, puis on bégaye notre basket en fin de deuxième quart pour laisser Cagnes passer devant à la mi-temps. A la reprise, certains de mes gars se réveillent enfin, ce qui nous permet de faire un petit écart, mais Cagnes n’a rien lâché jusqu’au bout… Globalement on fait un match très pauvre collectivement, c’est la défense qui nous permet d’exister. » Et ce n’est pas la première fois que ce secteur de jeu sauve Menton puisque ce groupe possède la deuxième meilleure défense du championnat avec une moyenne de 68.4 points encaissés par match.

A la mi saison, derrière le CCAB, tout est très serré puisque six équipes, dont Menton, se tiennent en deux victoires. Menton est donc dans le coup pour le podium, mais le coach ne s’en satisfait pas. « Il est difficile de livrer un sentiment. Pour l’instant je suis relativement déçu… Pas en termes de résultats, mais plutôt en termes d’application, d’investissement, de compréhension et de respect des consignes. Pour l’instant on a un mal fou à retranscrire en match toutes les bonnes choses que l’on peut faire à l’entrainement… Ce sont tous des bons gars, mais l’investissement n’est pas le même pour tout le monde et ça me pourri la vie et la vie du groupe ! En attendant, je me repose sur des joueurs cadres irréprochables et exemplaires, j’attends que d’autres prennent le train… »

Et il ne va pas falloir s’endormir car après avoir joué le 2 et le 9 janvier, Menton va enchaîner tous les week-ends, sans pause, jusqu’au 13 février, avec notamment trois déplacements chez le podium du championnat : Martigues, Saint-Laurent puis le Cannet-Rocheville. Le coach de Menton se satisfait de ce calendrier, cela lui permet de maintenir la pression sur son groupe. « Ça me va très bien ! Pas de temps morts, ça permet de ne pas se démobiliser ! On bosse et on enchaîne… Perdre ou gagner, de toute façon il faut jouer et hormis le Cannet qui est au-dessus et Mauguio qui est au-dessous, tout le monde peut battre tout le monde. On avait réussi à trouver une certaine cohérence avant la trêve, à nous de remettre le nez dans le guidon et de la retrouver ! Voir de faire bien mieux encore… »

(Crédit photo : Facebook MBC)



Voir plus d'articles de la même catégorie