Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le choc aura bien lieu

Ecrit par Martial HESPEL

Hugo Nys (n°1) et Lucas Catarina (Q) vont s’affronter vendredi en quart de finale du 10.000$ d’Istanbul. Leur entraîneur Guillaume Couillard évoque ses deux poulains.

Tête de série n°1 du 10.000$ d’Istanbul et en très bonne forme, Hugo Nys s’est qualifié pour les quarts de finale du tournoi sans trop de souci en écartant deux joueurs locaux bénéficiaires d’une wild-card. L’a rejoint à ce stade de la compétition son collègue d’entraînement, Lucas Catarina. Le petit jeune de la Team Monaco a remporté sans problème les qualifications : deux matchs. Et il vient très solidement, 6-2 6-2 et 6-3 6-1, de sortir deux bons joueurs 641e et 585e mondiaux. Pour présenter ce choc, qui de mieux que Guillaume Couillard, entraîneur des deux garçons ?

Après une période un peu délicate au mois de mai, Hugo Nys (397e) a beaucoup travaillé dernièrement pour retrouver son niveau et ça fonctionne. « Il a rebossé physiquement. C’est toujours bon dans la saison. Ils y travaillent toute l’année, c’est de l’entretien, mais remettre un petit coup de boost ne fait pas de mal », explique à www.magsport06.fr Couillard. « Je ne le vois pas toute l’année, alors l’avoir vu au fin mai (Juste avant son titre sur le 10.000$ de Sharm El Sheikh ; ndlr) était important. Avec Thomer Oger qui travaille avec moi, on lui a rabâché pendant quelques jours ce qu’il devait travailler. Hugo le sait, mais c’est toujours bon d’avoir un oeil extérieur et un pic de rappel : c’est ce qu’on a fait. » Depuis, Nys a donc gagné un titre en simple en Egypte et a réalisé, sur terre battue, qui n’est pas sa meilleure surface, une belle semaine à Mont de Marsan en atteignant la demi-finale du simple et en gagnant le titre en double avec l’autre monégasque, Arneodo. Sa qualification en quart de finale à Istanbul, de retour sur dur, prouve qu’il est actuellement dans une très bonne phase : il va grimper au classement. Mais comment va t-il gérer son mois de juillet quand il aura deux titres 10.000$ à défendre ? « Franchement, on est pas focalisé là dessus pour l’instant. On agit à moyen ou à long terme. On sait qu’il a ses points à défendre, mais ce n’est pas l’objectif incroyable qu’on attend. Pour être ambitieux, il ne faut pas se focaliser chaque semaine sur les points à défendre. Il faut voir plus loin et regarder sur une année complète avec les points qu’on peut gagner, avant, pendant et après. On verra bien ce qu’on ferra à ce moment là. Ce n’est pas précis dans nos esprits pour l’instant. »

Catarina est sur la bonne voie

A 18 ans, Catarina joue lui son sixième mois sur le circuit après avoir commencé en Floride au mois de janvier. Semaine après semaine, il empoche des points et gagne de plus en plus aisement les qualifications des 10.000$ comme cette semaine. « Il apprend. La semaine dernière, il a été tableau directement (Déjà un 10.000$ à Istanbul ; ndlr) sans passer par les qualifications et a joué un joueur plutôt bon dès le premier tour. Il est arrivé donc sans repère, sur un terrain qu’il ne connaissait pas : une bonne expérience malgré la défaite. Voilà, il apprend. En plus, il était arrivé très tôt pour ce tournoi car il n’était pas certain de ne pas jouer les qualifications. Il faut savoir gérer ce temps : une autre gestion. Il perd très tôt, joue certes deux matchs en double, mais ce n’est pas la même chose. » Alors, ce week-end, Catarina a remis le bleu de chauffe avec deux victoires en qualifications et deux excellentes victoires dans le tableau pour arriver en quart. Le très provisoire 1264e confirme son talent. « Pour moi ce n’est pas une surprise. Je l’ai au quotidien. Je sais ce qu’il est capable de faire. Je pense aussi que l’arrivée de Hugo sur ce deuxième tournoi lui a fait du bien : un peu comme un grand frère. Mais battre des gars 600e à l’ATP c’est son niveau. Il sait battre ce genre de joueur. Je ne suis pas surpris. »

Le match se déroulera ce vendredi en début d’après-midi et le résultat semble indécis malgré la différence de classement entre les deux hommes. Ils se connaissent par cœur et Nys a sans doute plus à perdre que Catarina dans l’histoire. Mais son expérience va aussi avoir son importance. Faites vos jeux…

(Crédit photo : Quentin Van de Favre)



Voir plus d'articles de la même catégorie