Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Cavigal veut le top 5

Ecrit par Martial HESPEL

Après avoir, quasiment, assuré son maintien en Pré-Excellence Régionale la semaine dernière, les Niçois du coach Yoann Debras se tournent vers le top 5 : jouer les trublions.

L’un des enseignements de la seizième journée de Pré-Excellence Régionale Masculine est le grand pas vers le maintien du Cavigal de Yoann Debras. Jeudi soir, en match avancé, les pensionnaires de la salle Leyrit se sont imposés 55-50, dans le derby niçois, face à la réserve de la CT du Nice Basket dont l’équipe une est reléguée en ERM. « Un petit score. Match très défensif avec peu de rythme et pas mal de maladresses des deux cotés », détaille Debras à www.magsport06.fr.

« On met deux gros tirs extérieurs dans la dernière minute qui font beaucoup de bien et derrière on fait les stops qu’il faut. Ce n’était pas évident mais on a su rester concentré malgré le retour de nos adversaires. » Ainsi, grosse satisfaction pour le coach : ce succès éloigne le Cavigal de la zone rouge. Et puis, tellement ce championnat est dense, les Niçois ne sont qu’à une victoire de la quatrième place. Avec ce succès, le CNB06 retrouve un bilan équilibré avec huit défaites pour huit victoires.

Et sur ces huit succès, les hommes de Debras en compte deux face… au leader. Oui, sans flamber cette saison, le Cavigal a battu deux fois Carros. Des résultats qui, obligatoirement, pose la question du réel niveau de cette équipe. « Je pense clairement que mon équipe à un réel potentiel et qu’on joue bien en dessous de ce qu’on peut faire : pas de logique dans nos résultats. C’est du au fait que nous ayons peu d’entraînements collectifs. Entre les études et ceux qui travaillent le soir, nous sommes, parfois, quatre lors de la séance. J’étais au courant au début, on compose avec. »

« Je suis un compétiteur »

Aujourd’hui Debras compte sur un noyaux de huit joueurs d’âges hétérogènes avec des garçons de 20-24 ans et d’autres plus expérimentés de 29-30 ans. « Notre point fort est notre capacité à réaliser de gros runs avec de l’adresse extérieur. On possède de la qualité offensive dans les duels. Le point faible ? La rigueur collective des deux cotés du terrain surtout dans les mauvais moments où on lâche souvent. »

Malgré tout, c’est avec beaucoup plus de légèreté que doivent terminer les Niçois pour, pourquoi pas, décrocher le top 5 et prouver, encore un peu plus, que oui, il y a du basket masculin au Cavigal. « En début de saison l’objectif était avant tout de se faire plaisir, de faire quelque chose de cohérent ensemble, les gars sont là parce qu’ils aiment jouer. L’objectif était que ça se transforme en aimer gagner, : ce n’est pas toujours le cas. On ne met pas toujours l’équipe en premier, pas par mauvaise volonté, les joueurs sont tous de bons gars, mais par manque de maturité et d’expérience. »

Et pour cette fin de saison, Debras peut compter sur une infirmerie vide – heureusement avec un petit noyau de huit garçons – et devrait ainsi jouer sa carte à fond et être un réel arbitre pour la montée en devant encore jouer Villeneuve-Loubet, Saint-Laurent et Sophia. « Je suis un compétiteur, le top 5 serait une bonne chose mais ce ne sera pas facile. » Prochain élément de réponse ce dimanche à Lorgues. A noter que le Cavigal termine sa saison par deux matchs à domicile.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie