Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Cannet se rend à l’évidence

Ecrit par Martial HESPEL

C’est avec d’innombrable regrets que la N2F du Cannet-Rocheville s’est inclinée le week-end dernier à Cannes 3-0. La défaite de trop, les équipières de Virginie Masson voient les play-offs s’envoler.

Un seul et unique scénario peut permettre au Cannet-Rocheville de se qualifier pour les play-offs de Nationale 2 Féminine. Il lui faut, lors des deux dernières journées de la phase régulière, prendre six points et voir, dans le même temps, Saint-Laurent n’en prendre aucun. L’ESCR est donc, dans l’obligation, de gagner 3-0 ou 3-1 ce dimanche à Nîmes, le deuxième du championnat. Souvenez-vous, à l’aller, le Cannet avec explosé à domicile (15-25 17-25 19-25). « En toute honnêteté on sait que notre défaite à Cannes nous oblige à tout gagner 3-0 (Ou 3-1 ; ndlr) et espérer que Cannes et Saint-Laurent perdent sur le même score. Vue leur fin de championnat c’est improbable donc oui on sait qu’on va certainement aller en play-downs », confie la Capitaine et centrale à www.magsport06.fr.

C’est donc avec le cœur lourd que le Canent-Rocheville voit s’envoler les play-offs. En effet, si Cannes remporte avec une bonne marge le premier set (25-20), l’ESCR va mener, dans les deux manches suivantes, 23-19. Dans les deux cas, Cannes va ensuite claquer un 6-0. « Tout comme Cannes on connaissait l’enjeu de ce match. Avec leur performance en battant Venelles la semaine précédente cela nous obligeait à gagner 3-0 ou 3-1 pour recoller. Nous savions qu’elles aligneraient leurs trois joueuses du CFC. Juqu’au samedi nous ne savions pas si nous allions avoir les deux nôtres, étant donné l’état de la Ligue A et le fait qu’elles allaient rentrer de Chamalières pendant la nuit. Au final, rentrées à 7 heures du matin elles (Mira Todorova et Emeline Le Roy ; ndlr) sont venues mais dans un état de fatigue avancé. Notre collectif Nationale 2 tourne à sept depuis des mois. On est aidé par Olympe Desmet pour faire l’attaquante qu’il nous manque. »

Malgré l’envie de décrocher ce match, les Cannetanes ont été trahies par une réception trop fébrile aux moments clés. « Il nous a manqué de la sérénité et je pense aussi de la confiance en réception. » Le Cannet, pour croire encore aux play-offs, mais surtout préparer les play-downs, cherchera à remporter ses deux derniers matchs. Nîmes mais « surtout » Lyon. En effet, puisque les points obtenus en confrontations directes sont conservés, l’ESCR cherchera à prendre des points contre Lyon. « On démarrera alors la seconde phase avec un nombre important de points sachant qu’on a battu les équipes qui sont derrière nous. Si ce scénario se produit nous viserons bien évidemment la première place (Des play-downs ; ndlr). » Pour le moment, le Cannet-Rocheville débuterait les play-downs avec quatorze points, ce qui est déjà beaucoup. En cas de succès contre Lyon, seize ou dix-sept points seraient déjà quasiment synonyme de maintien. « Ces points nous assureraient une confortable avance. »

(Crédit photo : ESCRVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie