Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le bout du tunnel pour le VBSL

Ecrit par Martial Hespel

Voilà bientôt deux mois que la Nationale 3 du VBSL ne joue plus. Malgré tout, son classement reste correct malgré tout pendant que d'autres formations ont déjà joué trois fois en 2022. Il faut désormais relancer la machine.

C’est une période très délicate à laquelle doit faire face actuellement la N3M du VBSL. Non pas en raison de résultats négatifs, mais dû simplement à l’absence totale de rencontres à disputer. Depuis la défaite concédée le 18 décembre dernier à Cagnes-sur-Mer au terme d’un match épique en cinq manches, Pascal Drouot et son groupe sont à l’arrêt. Depuis, deux matchs à domicile – Fréjus et Antibes – ont été reportés en raison du Covid et au milieu, un exempt dans ce championnat à onze. « Cette trêve forcée de deux mois touche à sa fin… Mais que c’est long. Jusqu’à Nöel l’investissement de chacun était très bon mais nous avons vécu une période plus difficile. Des manques se sont fait ressentir dû à l’absence de match. Sans compter que jusqu’à Nöel nous étions épargnés du Covid et des blessures ce qui n’a plus été le cas en ce début d’année. J’espère retrouver tout le monde d’ici quinze jours environ », confie l’entraîneur.


Tout devrait désormais s’enchaîner. Un déplacement à Ollioules le 13 février, suivi de la réception de Fréjus le 16. Quatre jours plus tard, ce sera à Mougins de se rendre à Joseph Pagnol avant d’aller à Ajaccio le 27 février. Quatre autres matchs seront à jouer entre le 6 et le 27 mars et le championnat sera encore loin d’être fini. Saint-Laurent va donc passer d’une inactivité totale, en termes de compétition, à un calendrier digne du formation professionnelle qui enchaîne championnat et coupe d’Europe. Une reprise abrupte qu’il faudra savoir gérer. Septième, le VBSL est calé dans le ventre mou du championnat et possède donc un voire deux matchs en retard sur le reste du championnat, de quoi voir venir, même s’il ne faudra rien négliger. 


L’enchaînement très rapide des matchs peut être propice à une spirale positive et inversement. « Je dirais qu’être dans le milieu de tableau à mi-saison n’est pas mauvais. Cependant nos derniers résultats sont loin d’être satisfaisants. Lors des derniers matchs de 2021 nous avons affiché un bon niveau, malheureusement, on a un manque de régularité qui nous a fait perdre au moins trois matchs largement à notre portée sur cette première partie de saison. C’est dommage. Malgré ça, nous sommes septième alors que voilà deux mois qu’on ne joue pas. C’est correct », a confié Hugo Vaillant, Capitaine, sur les réseaux sociaux du club. « Pour cette deuxième partie de saison, nous allons devoir être plus régulier dans notre niveau de jeu. Avec l’équipe on est plus remonté que jamais pour faire une fin de saison exemplaire et essayer de mettre en application tout ce que l’on travaille aux entraînements. Je pense qu’un objectif comme terminer avec un bilan positif est largement à notre portée et c’est maintenant à nous de nous en donner les moyens. »


Mais, encore une fois, pour mesurer la tâche qui se présente devant les Laurentins, ils n’ont joué, à la mi-février, que 9 matchs sur 20 ! Pour s’offrir une fin de saison attrayante et éviter de se faire peur, le VBSL devra notamment s’améliorer, non pas dans l’état d’esprit, qui reste excellent, mais surtout dans la combativité et l’exigence, ce qui permettra de fructifier de plus bel le potentiel du groupe. « Nous ne sommes qu’à la moitié de la saison et nous avons hâte de montrer et d’exploiter tout notre potentiel. » Rien ne sera à négliger car plusieurs équipes du bas de tableau, telles que Cagnes-sur-Mer ou encore Marignane, avaient très mal débuté leur championnat et enchaînent depuis quelques semaines les résultats positifs. On y verra plus clair d’ici quinze jours… Les premiers résultats seront significatifs, Ollioules, que rencontrent dimanche les Laurentins, a déjà joué trois fois en janvier avec des résultats positifs. Le retour à la compétition pour le VBSL s’annonce révélateur.



Voir plus d'articles de la même catégorie