Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le Bâtiment reste debout

Ecrit par Martial HESPEL

Après avoir vacillé, la NM3 de l’AS Bâtiment Nice a fait un grand pas vers le maintien suite à son succès à Avignon. Grâce à une belle stratégie, les Niçois rentrent avec les trois points.

« C’est un énorme soulagement. Cette victoire était obligatoire suite à notre défaite face à Nîmes, un adversaire direct au maintien. » Raphaël Gallice respire. L’entraîneur niçois a fait un pas vers le maintien en s’imposant 30 à 31 dans la salle d’Avignon. « C’est surtout une victoire du groupe qui a fait un gros match collectivement. » Le match s’est joué dans les dernières secondes et pourtant, un tel scénario n’aurait jamais du avoir lieu. A la 26e minute de jeu, l’ASBTP Nice mène 10 à 15 et file vers une mi-temps plutôt tranquille. « On maîtrise la première période. Mais nous perdons deux ballons dans la dernière minute et Avignon revient à 13-16. Et puis nous perdons rapidement Brice Roufast sur blessure suite à un choc. » Le buteur niçois souffre d’une entorse, mais Gallice affirme qu’il sera présent le 26 avril pour la réception d’Aix. La mini-trêve de deux semaines tombe bien car comme depuis maintenant plusieurs saisons, Roufast est une véritable pièce maîtresse dans le dispositif du Bâtiment. Sa quatrième place au classement des buteurs, malgré plusieurs absences lors de déplacements, en atteste. 

« Tirer dans les trois dernière secondes »

Mais revenons à notre match. « La deuxième période est équilibrée. Avignon profite de nos exclusions pour revenir au score et nous encaissons un 5-0 car nous jouons en infériorité numérique pendant presque quatre minutes. » Ainsi, puisque Krai et Joly doivent respecter deux minutes chacun a trépigner sur le banc, le score passe de 20 à 23 en faveur de Nice, à 25 à 23 pour les locaux. A ce moment là, Gallice et son adjoint Xavier Vouillot  prennent un temps-mort pour rassurer leur groupe. « Nos mots ont été surtout d’être patients le temps de revenir à 6 contre 6 et de ne pas paniquer. » Effectivement, Nice va revenir et le score s’équilibre (25-25 ; 26-26 ; 27-27). « A une minute et quinze secondes de la fin du match, le score est de 29 à 29 et l’entraîneur d’Avignon prend un temps mort. Nous décidons de faire un coup en prenant en strict leur buteur Hamid Ziane (9 buts ; ndlr). » Une bonne option pour Nice qui passe devant 29 à 30. Mais Avignon va égaliser à vingt seconde de la sirène finale. Nouveau temps-mort pour le Bâtiment, « La consigne était de tirer dans les trois dernières secondes. Chose faite avec le but de la victoire de Benjamin Joly. »

« Préparer la venue d’Aix sereinement »

Si avec huit, sept et cinq buts, Bouziane, Krai et Charlier ont fait le job suite à la blessure de Roufast, le staff niçois n’oublie pas non plus le bon match de son gardien Benoît Fauvel. « Même si la partie était stressante, surtout dans le money-time, nous avions la maîtrise de la partie donc au fond de moi, ça peut paraître prétentieux et facile à dire après la victoire, j’étais persuadé que l’équipe allait gagner ce match ou du moins ne pas le perdre », confie Gallice. Au terme de la dix-neuvième journée, Nice est cinquième mais avec seulement trois points d’avance sur le dixième. Pour les trois derniers matchs de la saison, les Niçois vont recevoir trois fois, mais pas n’importe qui : Aix (2e), La Crau (1er) et enfin Thuir (8e). Une victoire lors de la dernière journée sera sans doute suffisante pour se maintenir en cinquième division. Mais pour éviter toute mauvaise surprise, rien qu’un match nul contre les ténors Aix ou La Crau ne sera pas de trop. « Avec ce succès à Avignon, nous allons pouvoir préparer la venue d’Aix sereinement en espérant faire un résultat afin de se maintenir définitivement. » Réponse dans moins de quinze jours. 

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie