Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Le BAC va devoir se révéler

Ecrit par Martial HESPEL

Troisième de PERM, le BAC Beaulieu-sur-Mer / Villebranche-sur-Mer monte en ERM grâce à la wild-card obtenue par Bandol pour jouer en NM3. Une occasion en or pour la Team Grisanzio.

 

Notre ligne éditoriale ? L’actualité sportive du département des Alpes-Maritimes. Nous ne sommes donc pas là pour vous expliquer le pourquoi du comment l’ERM de Bandol, deuxième de son championnat derrière Fréjus, a obtenu une miraculeuse wild-card pour jouer la saison prochaine en NM3. Nous laisserons donc le soin à nos confrères d’élucider cette promotion. Bref… Tout cela profite en tout cas au Basket Azur Club de Beaulieu-sur-Mer / Villefranche-sur-Mer. Troisième de Pré-Excellence Régionale derrière Sainte-Maxime et Grasse, le BAC monte en ERM pour récupérer la place laissée vacante par Bandol. Une promotion que le club azuréen devra assumer en dehors mais surtout sur le terrain.

 

Une équipe au niveau de l’ERM ?

 

Le BAC jouera donc seul en ERM à partir de septembre. Pourquoi seul ? La Coopération Territoriale, qui existait avec le CTBB Nice cette saison, ne peut plus vivre en ERM. Un loi fédérale tout simplement. De plus, le CTBB Nice a intégré la Coopération Territoriale du Nice Basket. Aujourd’hui en Excellence Départementale Masculine, le CTBB Nice aura pour ambition de monter en PERM le plus vite possible pour soutenir du mieux possible la NM3 niçoise. Du côté du BAC, il faudra donc composer. « Le recrutement est terminé mais il n’a pas été basé sur un championnat ERM initialement. Cependant, je fais entièrement confiance à mes gars pour se battre cette saison pour le maintien en ERM », explique pour www.magsport06.fr Jenilee Grisanzio, l’entraîneur du BAC..

 

Et le BAC qui font sept

 

Cette montée, même si elle n’est pas purement sportive, confirme la progression globale du club. « Cette montée montre encore une fois que le BAC est capable d’évoluer à plus haut niveau. Ce niveau est nouveau pour le club mais pas pour certains joueurs ayant déjà évolué par le passé à ce niveau », poursuit-elle. Si l’équipe grimpe donc d’une division, son quotidien ne changera que très peu. « Les entrainements seront toujours les mêmes : deux par semaine. Le seul changement sera peut-être que l’on jouera le samedi soir en majorité (Au lieu du dimanche après-midi en PERM ; ndlr). » On retrouvera donc sept clubs du département en ERM avec les réserves de Monaco, du Cannet-Rocheville, de Cagnes-sur-Mer et de Golfe-Juan. Mais aussi Grasse, Vence et donc le BAC.

 

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie