Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’ASPTT Nice est candidate à la PNF

Ecrit par Martial HESPEL

S’il a bien une équipe de Régionale Féminine qui impressionne, c’est bien l’ASPTT Nice. Quatre matchs, quatre victoires, dont deux contre Roquefort-les-Pins et Grasse : leur seule défaite.

Quel est le point commun entre Grasse et Roquefort-les-Pins en Régionale Féminine ? Ces deux équipes n’ont perdu qu’un match, à chaque fois face à l’ASPTT Nice. Une équipe que chacun commence à être considérée comme favorite pour la montée en Pré-Nationale. De toute manière, le coach niçois Elamine Hamza ne se cache plus après quatre victoires en quatre journées. « La saison est encore longue mais je préfère être devant que courir derrière les autres. Une fois que notre calendrier sera à jour (Nice possède un voir deux matchs en retard ; ndlr) j’espère être dans le trio de tête. Vu nos prestations je pense qu’il faut compter sur l’ASPTT Nice  pour être un prétendant à la montée en PNF. De toute façon notre objectif est de jouer la montée », clame t-il auprès de www.magsport06.fr.

Mais soyons encore prudents. En quatre matchs, Nice en a joué trois à domicile et deux victoires ont été acquis en cinq sets. Mais en ayant déjà jouer le podium complet du classement actuel, Nice a fait l’essentiel face à ses adversaires directs et devra confirmer contre les équipes de bas ou de milieu de tableau comme Antibes, Mougins, Cogolin ou encore Mandelieu.

Mais la saison des Niçoises n’est pas encore totalement lancée. Lors de la première journée, fin septembre, Nice aurait du recevoir Toulon, mais les Varoises ont fait forfait général. Plus tard, la rencontre contre Cogolin a été reportée au 17 janvier. Voilà pourquoi, alors qu’on approche de la mi-novembre, que Nice n’a pour le moment joué que quatre matchs. Mais le moral est en rendez-vous malgré un relatif manque de rythme. « On est assez satisfait de notre début du championnat. Le fait de se retrouver avec quatre victoires en autant de matchs ne peut que faire plaisir aux filles, aux personnes qui nous soutiennent et à moi même. »

Face à Grasse, le 7 novembre dernier, la lutte a été intense (19-25 25-20 25-20 22-25 15-6). « C’était un nouveau test pour nous et il n’était pas évident à jouer car cela faisait trois semaines que nous n’avions pas disputé de match. On n’a pas le rythme des matchs si on compare aux autres équipes qui ont joué le week-end dernier. Mais de toute façon je n’avais pas besoin de motiver mes joueuses à l’idée de jouer les premières du championnat. »

Malgré la perte de la première manche, Nice n’a pas « paniqué. On a réuni nos forces. On a égalisé puis pris l’avantage. Derrière, Grasse a égalisé à son tour pour jouer un set décisif. On a bien commencé jusqu’à prendre une belle avance au changement de côté (8-1). Dans un coin de ma tête, je me suis dis que ça allait le faire. » Touché physiquement par beaucoup d’effort pour égaliser, Grasse, amputé de deux joueuses, va craquer. « Mon équipe pratique un beau jeu mais je pense que notre force mentale fait partie de notre arme. Ce refus de perdre fait partie de nos succès », se satisfait l’entraîneur niçois qui devrait voir son groupe confirmer samedi à La Valette, lanterne rouge avec cinq défaites et aucun set de gagné depuis le début de saison.

(Crédit photo : ASPTT Nice FB)



Voir plus d'articles de la même catégorie