Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’ASCMHB déjà au rendez-vous ?

Ecrit par Martial HESPEL

Samedi dernier, en l’absence de Jean-Louis Leblond sur le banc de la Nationale 1 Féminine de Cannes – Mandelieu, c’est Stéphane Sedano qui a drivé le groupe, lui-même entraîneur de la Pré-Nationale. Le technicien évoque la très belle première victoire de l’équipe fanion au moment où sa PNF débute son championnat ce dimanche au Bâtiment Nice. Ce samedi, c’est à Bègles que la N1F se déplace. 

Stéphane, raconte nous ce début de saison au Palais des Victoires pour la Nationale 1 de Cannes-Mandelieu ?

Jouer Bergerac, favori annoncé de la poule, n’était pas forcément un cadeau pour une première journée et c’était un point d’interrogation mais les joueuses étaient impatientes d’attaquer la compétition et avaient faim. Avant le match David Lisnard maire de Cannes et Henri Leroy maire de Mandelieu sont venus saluer les filles dans le vestiaire, c’était une source de motivation pour les joueuses. 

Pourtant, au tout début, Bergerac va mener 1-3 et jusqu’à la dixième minutes les débats sont très équilibrés…

On assiste à un début poussif. On a mis un peu de temps à s’adapter à la puissance de leur arrière sur le secteur central, mais dès qu’on a pu mettre notre jeu en place au niveau des montées de balles nous avons vite mis Bergerac en difficulté pour prendre huit buts d’avance à la mi-temps (20-12 ; ndlr). On savait qu’on aurait une baisse de régime en deuxième mi-temps avec un jeu rapide, exigeant physiquement, alors on avait dit aux filles de ne pas paniquer et si ça devait arriver et de rester le plus lucide possible. 

Une deuxième mi-temps maîtrisée ?

Après que Bergerac soit remonté deux fois à deux buts d’écart (23-21 puis 30-28 ; ndlr) on a su se ressaisir pour finir sereinement avec cinq longueurs d’avance. Elles sont dans la continuité de la saison dernière. C’est très intéressant et encourageant. C’est un superbe début de saison avec une belle prestation, un bel adversaire. On ne rencontrera pas des équipes du niveau de Bergerac tous les week-ends. Et puis il y avait du monde dans les tribunes et un salon VIP plein de partenaires. Il faudra encore compter sur Jean-Louis Leblond et ses filles cette année.

A titre personnel, tu as pris du plaisir sur cette soirée ?

Bien-sûr, mais au-delà du plaisir personnel, c’est surtout le plaisir de côtoyer et travailler en parfaite collaboration avec Jean-Louis car nous sommes sur la même longueur d’onde, on voit les choses de la même manière, on échange beaucoup sur les joueuses. Ainsi les projets de jeu sont exactement les mêmes, cela favorise la bonne entente entre les deux groupes et les jeunes joueuses savent qu’à un moment où à un autre elles peuvent avoir leur chance. Je prends donc beaucoup de plaisir sur ce début de saison. Il va falloir bosser pour que ça dure.



Voir plus d'articles de la même catégorie