Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’artillerie cagnoise répond présente

Ecrit par Martial HESPEL

Il ne se cache plus. L’entraîneur de la NM3 de l’US Cagnes, Pierre De Marchi, évoque sans détour ses ambitions et estime être un candidat « crédible » à la montée en NM2.

Après quatre journées du groupe A de NM3, l’US Cagnes a déjà gagné trois fois en marquant plus de 95 points à chaque reprise. Actuel troisième du championnat, Cagnes et son entraîneur Pierre De Marchi comptent bien ne rien lâcher et rester le plus longtemps possible au contact d’Aix et de Hyères/Toulon, les deux seules formations du groupe à avoir gagné leurs quatre matchs. « Contre l’ES Lorguaise et Sapela j’ai sept joueurs à plus de dix points. Le groupe confirme ce que je pense de lui depuis le début. Il a prouvé que je pouvais croire en lui. Je n’ai jamais eu peur offensivement. » Le coach cagnois évoque l’une des particularités de son groupe et ses ambitions : « Je n’ai pas de poste 5 qui serait un véritable point de fixation. Je prône un jeu vif accès sur la vitesse. Je pense, sans trop m’avancer, que je n’ai pas les intérieurs les plus grands ni les plus costauds du championnat, mais certainement les plus rapides. Ça change beaucoup de choses. C’est encore un peu tôt pour dire si nous avons le niveau ou non pour jouer en NM2 et si on peut y accéder. Mais il est certain que si on parvient à pérenniser les prestations du début de saison, surtout celle contre Saint-Laurent, oui on peut être un candidat crédible à la montée. Mais le championnat est long et très dense. Je n’ai pas pour habitude d’employer la langue de bois, mais les gars m’ont prouvé qu’ils pouvaient assumer mes demandes. Oui nous sommes crédibles. » De Marchi entonne de plus belle ses paroles en appuyant que son équipe, contre Saint-Laurent, était privée de trois cadres (Metin, Cutajar, Gimeno) et s’est tout de même imposée avec dix-huit points d’avance. Mais pour monter il faut terminer premier du championnat : il n’y a pas de play-offs. « L’objectif est de réaliser la meilleure saison possible jusqu’au match retour contre Aix. Nous avons perdu de 12 points à l’aller, si nous sommes à une victoire d’eux à ce moment là, il faudra gagner à domicile de 13 points. » Pour y parvenir, Pierre De Marchi pourra compter sur un groupe peut-être plus large et plus homogène qu’il ne le pensait lui même : « Malgré l’absence de trois cadres, je suis très fier et très content de la réaction du groupe contre Saint-Laurent après la défaite contre Aix. Malgré tout, j’espère que le nombre de blessures sera le plus faible possible tout au long de la saison, car on ne pourra peut-être pas réussir ce type de performance dix fois dans la saison. » Déjà meilleur attaque du championnat la saison passée, Cagnes est parti sur les mêmes bases depuis septembre : « J’adore l’attaque. Je prône un jeu fait pour avoir des shoots rapides. » Ce 19 octobre à 20h00, Cagnes (3e) se déplace à Martigues (11e). Les Martégaux ont perdu leurs quatre premiers matchs. Attention au piège.



Voir plus d'articles de la même catégorie