Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’an zéro de la réserve Laurentine

Ecrit par Martial Hespel

Réserve de la Nationale 3, la Régionale Masculine du VBSL avance à l'aveugle avec un nouveau groupe, un nouveau coach et une nouvelle division.

Le 2 octobre prochain sonnera comme la fin d’une interminable attente pour la réserve senior masculine du club. Cette dernière, à l’époque en Pré-Nationale, est aujourd’hui en Régionale. Elle n’a plus disputé la moindre rencontre depuis février 2020. Le sport sur pause, un monde aujourd’hui révolu ? Temporairement ?

Christophe Frager, l’ancien entraîneur de la Départementale, en sera le mentor, en septième division donc. La feu Pré-Nationale, n’ayant pas résisté à la pandémie. La nouvelle Régionale est un mixte constitué à la fois d’une partie des effectifs de la PNM et de ceux de la Départementale de Frager. « Ma nomination s’est faite naturellement à l’inscription des équipes », explique-t-il sr le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. « La PNM n’ayant pas résisté au Covid, le club a pu inscrire une équipe en Régionale. A la vue de l’état d’esprit et des performances de la Départementale, la place était jouable. »

La composition du groupe ne fut pas une évidence. Certains anciens ont eu une perte de motivation et se sont bien accommodés aux soirées et aux week-ends en famille. Des jeunes, eux, se sont tournés vers des sports extérieurs. « Le noyau dur sera composé d’un groupe de jeunes formés au club que j’entraînais. Bien entendu, aucun joueur de l’ancienne Pré-Nationale ne sera exclu. On aura donc un mixte entre des jeunes formés au club et des joueurs avec un peu plus d’expérience pour les encadrer. »

Frager reste en contact avec chacun des joueurs de l’équipe mais les contraintes sanitaires qui demeurent rendent les retrouvailles encore difficiles. Par chance, le début du championnat n’est pas pour tout de suite. Le groupe est jeune, dynamique et naturellement en forme. Une longue préparation n’est donc, selon le coach, pas forcément nécessaire, tout du moins pas autant que pour un groupe de trentenaires. “Il devrait rapidement retrouver un bon niveau physique. Mais, bien entendu, durant les premières semaines de reprise, le physique fera partie intégrante de la session d’entraînement.”

Le premier match de la saison se jouera à la maison, dans le gymnase Joseph-Pagnol, contre La Valette. Puis, il faudra aller à Toulon, avant de recevoir Fréjus, pour enfin connaître un derby Maralpin à Cannes, puis d’accueillir Nice. S’en suivra Grasse, Villeneuve-Loubet et enfin Cagnes-sur-Mer. « C’est une poule régionale qui nous réserve trois déplacements dans le Var. Le type de journée qui peut souder un groupe, comme lorsque nous irons à Toulon dès le deuxième match, après quelques semaines de vie commune seulement. Pour tous les garçons qui jouaient au niveau du département, jouer là-bas sera une nouveauté. Quant aux matchs de Nice, Villeneuve-Loubet et Cagnes-sur-Mer, de vrais derbies, ce sera important de gagner contre des adversaires que nous connaissons bien. »

Pour ce qui est des objectifs, c’est encore trop tôt pour se prononcer. Le groupe pourra-t-il très vite remonter en Pré-Nationale, pour ainsi soutenir au plus près la Nationale 3 ? Rien n’est moins sûr. Le temps. Rien que le temps. « J’attends d’avoir réellement le groupe et les premiers entraînements avant de pouvoir parler d’un objectif de résultat. Je mettrais plus l’accent sur des objectifs de jeu et de progression. Finalement, nous serons un promu cette année. »

En attendant, les espérances de Christophe Froger sont basiques. Retrouver la salle, le jeu, le ballon et vivre une saison complète. Mais les embûches sont encore nombreuses. « On veut tous avoir les joueurs à la reprise mais on sait que le pass sanitaire ne fait pas l’unanimité aujourd’hui. »

Or, pas de pass, pas de passes…



Voir plus d'articles de la même catégorie