Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« La victoire d’une équipe »

Ecrit par Martial HESPEL

Tant qu’il y a de la vie… Oui c’est un adage banal mais qui convient parfaitement à la situation d’Antibes en Pro A. A la dérive, les hommes d’Espinosa respirent encore suite à une victoire probante vendredi soir contre Le Mans. Mené à la mi-temps les Antibois s’imposent grâce à un troisième quart temps de haute volée. 

Coach Julien Espinosa, comment qualifier cette victoire ?

C’est la victoire d’une équipe, de garçons qui ont gardé la tête haute malgré les défaites. On n’arrivait pas à se faire respecter chez nous, on n’arrivait pas à gagner chez nous depuis Roanne le (29 octobre 2013 ndlr). 

Justement, comment le groupe réagissait après ces nombreuses défaites ?

Là où ils ont été forts c’est que dans cette spirale négative ils ont toujours travaillé pour progresser entraînement par entraînement et passer les étapes une à une. Ils ne se sont jamais laissés guider par la frustration. On est resté lucide malgré les défaites contre Nanterre (77-80) et à Strasbourg (79-67). L’équipe évolue et ce soir ça se concrétise enfin par une victoire.

Ce soir tout le monde était impliqué avec cinq joueurs à au moins dix points, vous êtes satisfait du groupe ?

En effet la marque est répartie comme les efforts sur les rebonds (Bryan-Amaning 9 rebonds, De Jong et Blue 6 rebonds ndlr). Il faut souligner cet effort collectif et la belle solidarité. Quelques individus ont notamment tiré leur épingle du jeu, je pense à Matthew Bryan-Amaning qui a eu une activité débordante ce soir. Il était des deux côtés du terrain de façon très intense.

Matthew Bryan-Amaning a été ce soir le facteur X qu’on n’attendait pas (19 points, 27 d’évaluation), un mot sur sa performance ?

Il n’a pas été si inarrêtrable. Il shoot à 45% (5/11) donc il reste du déchet. Par contre il a vraiment été très actif avec des rebonds (9 dont 3 offensifs), des passes décisives (7) et un travail de l’ombre défensivement (9 fautes provoquées).

Vous revenez à deux victoires de Roanne, la lumière du maintien est-elle toujours présente ?

Oui car on l’a toujours eu. Mathématiquement c’est toujours faisable. On a encore trois blessés avec Vebobe, Desroses et Hilliard, on s’entraîne à huit c’est peu. Cette semaine Will Solomon a été touché par le virus H1N1, il ne s’est pas entraîné de la semaine. Les entraînements se font dans des conditions terribles ! Nos espoirs Toneguzzo, Cabarrot et Cordinier sont avec nous et apportent leur soutien. Grâce à eux on garde une constance dans le travail.

(crédit photo : Clément Bigois)



Voir plus d'articles de la même catégorie