Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

La razzia continue en Géorgie

Ecrit par Martial HESPEL

Après une très bonne campagne en Pologne pendant trois semaines en août, Balleret et Arneodo sont partis sur le même rythme au Future de Telavi en Géorgie (15.000$).

Bis repetita. Un mois après leur affrontement en demi-finale au Future n°2 de Pologne, Benjamin Balleret et Romain Arneodo vont se retrouver pour une place en finale du simple du Future n°1 de Géorgie. Attention, nul ne doit s’enflammer. Il faut avouer, et les deux joueurs sont les premiers à le reconnaître, que leur tableau n’avait rien d’insurmontable. Mais les deux hommes, qui s’entraînent toute l’année dans la structure de la Fédération Monégasque de Tennis, ont fait étalage de leur professionnalisme en étant très solides. Ce jeudi matin, Balleret a battu 6-1 6-1 le Polonais Kocyla et Arneodo a infligé un lourd 6-0 6-0 au qualifié ukrainien Kryvoy. « Je suis content de mon simple », annonce sobrement Arneodo. « Ils ont eu un magnifique état d’esprit en simple. Je suis fier d’eux. Ils se sont rendus les matchs faciles en les préparant comme si c’était une finale. Dès le début des matchs ils étaient concentrés et impliqués », narre leur entraîneur Guillaume Couillard. La clef de ces scores sans appel vient aussi en partie du fait que les deux hommes jouent ensemble en double en Géorgie. Qualifiés pour les demi-finales de la spécialité, Balleret et Arneodo ont eu le temps de parfaitement assimiler les pièges des terrains Géorgiens : très glissants et fleuris de quelques faux rebonds : « On avance dans les tableaux. Les conditions ne sont pas terribles donc on fait comme on peut. Je me bas à défaut de très bien jouer », explique Balleret. « En double ils ont très bien joué le super tie-break contre Deviatiarov (Ukraine) et Halebian (USA) : 6-3 (5)6-7 10-5. Romain a fait une volée rétro sur balle de match. J’ai rarement vu ça », poursuit Couillaird. « C’est ma petite touche perso », sourit le Français. En demi-finale du double, Arneodo et Balleret (n°1) joueront contre l’Autrichien Peter Goldsteiner et le Russe Stephan Khotulev. Aucun piège n’échappe donc aux protégés de Guillaume Couillard. Pour les deux hommes, qui n’avaient aucun point à défendre cette semaine, l’occasion est belle de progresser nettement à l’ATP.



Voir plus d'articles de la même catégorie