Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« La qualification est presque acquise »

Ecrit par Martial HESPEL

Encore un effort et le Rugby Olympique de Grasse sera qualifié pour les 16es de finale de Fédérale 2. Actuellement quatrième de la poule 4 à deux journées de la fin du championnat il faudrait un concours de circonstances peu probable pour voir Grasse ne pas y parvenir. En effet, les Azuréens doivent encore jouer Monteux (8e) à domicile et se déplacer chez le RC de la Dombes (10e et dernier). Son principal adversaire pour la quatrième et dernière place qualificative, Villeurbanne, doit se déplacer ce week-end sur le terrain de Chambéry, leader indiscutable de la poule. « La qualification est quasiment acquise » se réjouit sans triomphalisme le coach grassois Marc Ravanello. « Mais attention, le rugby reste le rugby et Chambéry, déjà qualifié, peut faire tourner son effectif et Villeurbanne peut en profiter ». Du côté du ROG, la fin de saison est difficile physiquement : « Nous sommes aujourd’hui un peu limités quantitativement. Nous avons beaucoup de blessés et un garçon a pris un carton rouge. Alors, on joue avec quelques joueurs de la réserve. Malgré tout, le groupe s’entraîne bien et les garçons sont studieux », confie Ravanello.

 

A l’aller, Grasse était allé s’imposer 28 à 9 sur le terrain de Monteux : « Nous avions réussi à mettre beaucoup de rythme et ça a payé dans les vingt dernières minutes où Monteux a craqué physiquement. Nous allons nous atteler à réussir un bon match. En cas de victoire et si Villeurbanne perd à Chambéry, nous serons officiellement qualifiés pour les 16es de finale. C’était l’objectif du début de saison ».

 

Et la montée en Fédérale 1 dans tout ça ? « C’est très simple. En terminant quatrième de la poule 4, nous allons jouer en 16es de finale un match aller-retour contre le 1er de la poule 3. Nous devons les battre. Ensuite il faudra remporter la double confrontation en 8es de finale et c’est seulement arrivés en quart de finale que nous serons en Fédérale 1 », explique Ravanello.

 

Mais avant tout il faut battre Monteux. Rendez-vous dimanche 24 mars à 15h00 au Stade Perdigon.



Voir plus d'articles de la même catégorie