Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« La montée en NF2 est jouable si… »

Ecrit par Martial HESPEL

Après neuf journées dans la Poule 8 de NF3, l’ASPTT Grasse Mouans-Sartoux est leader avec neuf succès. Le Président Nicolas Duchêne reste prudent mais suivra en cas de montée en NF2.

 

Nicolas Duchêne, quel était l’objectif du club avec votre NF3 en début de saison ?

Cet été, aucun objectif n’a officiellement été défini pour la Nationale 3 Féminine. On laisse la saison se dérouler et c’est aux filles de se faire leur propre objectif et ça peut ainsi occasionner un bon parcours. En faite, le club peut avoir son objectif mais c’est en premier lieu l’équipe qui doit savoir si elle a envie d’aller au bout. Si c’est le cas, on suit. On reste donc sur ce schéma. Les neuf premiers matchs ont été bien gérés. On construit sans rien lâcher et sans se mettre la pression.

 

La clé de la réussite ?

Nous avons eu deux arrivées au sein du groupe qui nous ont fait beaucoup de bien. Mais nous sommes surpris nous même des résultats car deux filles importantes n’ont jamais joué. La première, Chandra, une ancienne joueuse de l’AS Cannes, à l’époque en Nationale 1, est en congée maternité. La seconde, Oumou Samba, internationale sénégalaise,  est blessée depuis longtemps. Nous étions alors pessimistes. La mayonnaise allait-elle prendre ? Et puis le nouveau coach, Bruno Paolini, a bien géré tout cela, sans tout transformer. Il n’y a pas eu de rupture. 

 

Le tendon d’Achille du groupe ?

Un Président est toujours inquiet par définition. Nous avons conservé la majorité des joueuses cadres : elle se connaissent depuis longtemps. Plusieurs étaient déjà au club en U18 championnat de France. Mais l’effectif est un peu limité quantitativement. Nous avons dix joueuses cadres et deux ou trois joueuses de banc. Nous avons peu de jokers en réserve. Si on conserve cette effectif, sans blessure grave, si la forme reste là : la montée en NF2 est jouable. Mais attention, il peut manquer deux bonnes joueuses et tout peut se retrouver déséquilibré et ça on ne le maîtrise pas. 

 

(crédit photo : ASPTT Grasse Mouans-Sartoux)



Voir plus d'articles de la même catégorie