Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

La bonne pour Balleret ?

Ecrit par Martial HESPEL

Après une demi-finale au Future n°1 de Roumanie à Cluj/Napoca, une autre demi-finale au Future n°11 d’Italie à Parme, le Monégasque Benjamin Balleret (536e) atteint pour la troisième fois en un mois le dernier carré d’un Future. Cette fois, c’est au n°14 d’Italie à Sienne. En quart de finale, il a sorti la tête de série numéro 6 du tournoi, le local Salvatore Caruso (467e) en trois sets 6-2 4-6 7-5. « Aujourd’hui Benjamin n’était pas dans un bon jour », explique l’entraîneur national monégasque et partenaire de double de Balleret en Coupe Davis, Guillaume Couillard. « Il n’a pas fait un grand match mais a réussi à gagner tout de même. Et ça c’est super. C’est toujours facile de gagner quand on se sent bien. Mais quand ça ne va pas c’est compliqué. Il a été courageux mentalement, il s’est accroché et cette victoire est méritée ». Balleret souligne lui un combat physique : « Je me suis compliqué le match alors que je l’avais en main. Je mène 6-2 4-3 et ensuite ça a été un combat physique jusqu’à la fin. Je suis content de m’en être sorti. Je suis ici pour gagner le titre, c’est impératif si je veux avancer au classement ».

 

« Benjamin redevient régulier »

 

Nul doute que le joueur du Rocher aspire à retrouver la finale, comme il l’a fait pour le moment une seule fois cette saison. C’était début janvier, au Future n°2 des USA à Sunrise. Balleret avait perdu contre Ginepri en finale. Actuellement aux portes du top 500, il manque peu de choses à Balleret pour véritablement redécoller à 30 ans : « Au niveau comptable, entre une demi-finale et un titre, c’est le jour et la nuit. La différence de points est importante. Maintenant, Benjamin redevient régulier dans les résultats et ça c’est très prometteur. C’est mieux que de gagner un titre, puis d’enchaîner par trois défaites consécutives au premier tour », poursuit le coach. Pour rappel, il y a un mois, Balleret était 620 à l’ATP.

 

« Pourvu que ça dure »

 

Pour atteindre la finale, Balleret devra battre l’Italien de 23 ans Roberto Marcora (375e) : « Je ne le connais pas. Il va devoir se concentrer sur lui : sur son jeu. Il est un peu fatigué et devra donc profiter de chaque occasion », dévoile Couillard. « Ca s’annonce difficile contre un très bon joueur », souligne Benjamin Balleret. On le sait, le joueur était gêné ces derniers temps par des problèmes de dos : « Pour l’instant son dos va plutôt bien. Pourvu que ça dure. Il fait beaucoup de préventions chaque jour ». En cas de qualification pour la finale, Benjamin Balleret décrochera son ticket pour le top 500, lui qui a été 204e à son meilleur classement il y a sept ans jour pour jour.  



Voir plus d'articles de la même catégorie