Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Jour de gloire à la Baou ArenA

Ecrit par Martial HESPEL

Le BC Baous va vivre ce soir un moment historique en recevant une N2M en Coupe Côte d’Azur. Un coup du destin incroyable au meilleur des moments pour un club qui grandit.

Créé en 1977, le BC Baous, anciennement l’Association Sportive Saint-Jeannoise, va vivre ce dimanche soir un jour historique, mais un jour fort également pour l’ensemble du basket amateur local. Qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe Côte d’Azur, le Régionale 2 d’Eric Longin, qui a quitté le SLB durant l’été pour s’impliquer à 100% au BCB, reçoit la Nationale 2 de SAPELA. Initialement prévue samedi soir, la rencontre a été décalée de 24 heures en raison des intempéries. 

Auteur d’un très bon début de saison en championnat – deux défaites face à l’ogre Villeneuve-Loubet et un revers d’un but chez le dauphin Bandol – le BCB est dans une réelle dynamique globale de club. « C’est un honneur et un réel plaisir de recevoir une aussi belle équipe. Une belle récompense aussi pour notre équipe première. Elle est très attachée à son club, preuve en est du peu de changement dans le groupe ces dernières années et de la fidélité de notre entraîneur depuis maintenant cinq saisons », explique Nathalie Roche, co-Présidente du club depuis cet été avec Baptiste Giornelli, également joueur de la R2M. Le duo a pris la succession de Pascal Belin qui a pris du recul après seize années à la tête du club.

Des installations de très bonne qualité

Chacun a également conscience que cet événement n’arrivera pas tous les jours. « Cela ne se produira pas tous les ans et il faut savourer ce moment en faisant une belle fête », raconte Roche. « Je ne suis pas sûr qu’une équipe d’un tel niveau ait déjà foulé le sol de la Baou ArenA. Ils vont être impressionnés ! C’est une vraie belle affiche qui ne peut qu’aider le club à grandir et diffuser encore plus ses valeurs. Et en tant que joueur, je suis très excité à l’idée de jouer ce match devant une salle comble. » Effet, les dirigeants et bénévoles du club ont mis les petits plats dans les grands car c’est une belle occasion de ressembler les plus de 200 licenciés que compte le club qui regroupe trois communes : Saint-Jeannet, Gattières et La Gaude. 

« C’est un club atypique de par sa convivialité et son bel esprit de club, qui sait faire jouer et progresser tous ses joueurs(euses). Ce club a des bénévoles en or avec un engagement sans faille. Un attachement de tous aux valeurs du sport collectif ainsi qu’à leur famille du basket. Nous pouvons dire que c’est un club où il fait bon vivre », se satisfait Nathalie Roche. Et puis, ce match ne pouvait pas mieux tomber. Il y a quelques semaines à peine, financés par le conseil départemental, un nouveau revêtement de sol et de nouveaux panneaux ont été installés. Des installations neuves qui vont, en quelques sortes, pouvoir être inaugurées en grandes pompes. La communication est de rigueur pour un club qui grandit vite et apprend. 

« Notre club doit profiter de cet événement pour montrer ses valeurs de cohésion, mais aussi l’envie de dépassement face à un beau challenge sportif. Nous espérons toujours secrètement la construction d’un nouveau gymnase à la hauteur de nos ambitions pour aider au développement de ce club qui le mérite », glisse avec malice Nathalie Roche. « Un événement comme celui-ci ne peut être que bénéfique pour le développement du club. Une belle visibilité, puisque nous avons rarement communiqué autant pour une rencontre. Elle est préparée comme une fête pour l’ensemble du club afin de tous se retrouver pour un événement historique », appuie Giornelli.

Profiter et garder la tête froide

Sur le terrain, les joueurs seront plus que jamais à l’écoute de leur entraîneur Eric Longin. Son expérience, il doit la transmettre et on parle ici bien plus que du simple basket. « Nous devrons les regarder droit dans les yeux le plus longtemps possible. Nous aurons besoin du soutien inconditionnel du public pour nous pousser à nous surpasser Ce genre de match, dans une carrière de basketteur, on en joue souvent qu’un, voir même pour la plupart des joueurs aucun, alors il faut savourer ce moment, imprimer ces images et les enfouir dans un coin de sa tête. » 

Coup d’envoi à 19h00. Notons enfin que de part la différence de divisions entre les deux équipes, le BCB partira avec 21 points d’avance. Aux locaux de tenir le plus longtemps possible pour, dans une salle sans doute en feu, faire déjouer la Nationale 2 et rêver, même si l’important est ailleurs.



Voir plus d'articles de la même catégorie