Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je suis très motivé »

Ecrit par Martial HESPEL

Pour étaler au maximum ses qualités de vététiste, Maxime Urruty a quitté son département natal pour la Creuse. Le Niçois veut retrouver les sommets après une année difficile.

A 20 ans, Maxime Urruty est l’un des meilleurs vététistes français. Son palmarès en atteste : vice-champion de France Cadet 2009, vice-champion de France Junior 2011, médaillé de bronze au championnat d’Europe Junior 2011. Lors de cette même saison 2011, le Niçois a même claqué deux podiums en Coupe du Monde. Enfin, en 2012, il a pris la troisième place des championnats de France Espoir. L’année 2014 représente sa troisième et dernière saison Espoir avant de passer Élite. Celui qui a porté les couleurs du VTT Levens, puis du Sprinter Club de Nice, entame sa deuxième saison chez Creuse Oxygène, club qui évolue en DN3 sur route, mais surtout, en DN1 de VTT. Mais pour la première année, tout n’a pas été rose, loin de là. S’il a débuté avec de bons résultats sur route en prenant la troisième place du Grand Prix de Nice en mars et la septième à Mandelieu en mai, Urruty a été victime d’un accident de voiture qui l’a écarté de la compétition de juin à septembre.

Au revoir la Côte d’Azur, bonjour Guéret 

A nouveau apte à défendre ses couleurs, Urruty a été aligné à la sortie de l’été sur le Tour des Landes (toutes catégories) « pour reprendre de la caisse. » Le Niçois a également été selectionné pour la troisième et dernière manche de la Coupe de France DN3 mi-septembre. « Puis, fin septembre, j’ai décidé de venir habiter près du club, à Guéret, dans le Limousin. J’y suis super bien entouré, mon entraîneur Francis Menut est omniprésent et nous avons un bon groupe pour rouler. J’ai retrouvé un bon niveau grâce au cyclo-cross. » Sur route et en VTT, Urruty se veut ambitieux et espère, contrairement à 2013, réaliser une saison pleine. 

Déjà de bonnes jambes au Trophée de l’Essor

En ce début de saison, Urruty s’est déjà fait remarquer en terminant septième fin février du Trophée de l’Essor. L’épreuve toutes catégories se décompose en deux étapes. « Je me sens super bien. Suite à l’accident de voiture j’avais une infection au crâne qui m’empêchait d’être en forme. Je me suis fais opérer il y a un mois et maintenant tout va bien. Je suis très motivé. » Un élan qui a été quelques peu stoppé il y a une semaine. « Je suis tombé malade jeudi dernier. Mon club a organisé une course de VTT dimanche à Guéret et j’ai abandonné après trente cinq minutes. » Malgré tout le programme du mois de mars s’annonce chargé : « Ce week-end je serai en Catalogne à Banyoles pour du VTT. Samedi 15 mars je cours sur Châteauroux-Limoges (toutes catégories) avant d’enchaîner le lendemain avec une autre course sur route. Enfin, arrivera très vite la première manche de Coupe de France VTT à Cassis. » Chaud devant !

(crédit photo : Daniel Delrieu)



Voir plus d'articles de la même catégorie