Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Je serais resté scotché devant ma télé »

Ecrit par Martial HESPEL

Deuxième de Nationale 1 après sept journées, le Cavigal Nice répond aux espérances. Avant de jouer Monaco en coupe de France, Jordan Perronneau balaie l’actualité.

Jordan, après une période délicate à passer où le groupe a compté plusieurs blessés, dont toi, tout le monde est là aujourd’hui…

Depuis deux semaines maintenant on a retrouvé l’effectif au complet et ça change beaucoup de choses. Il y a plus d’adversité et d’engagement aux entraînements. Nous ne sommes plus dans la gestion et donc on travaille forcement mieux. La concurrence fait son retour mais j’ai vraiment l’impression que l’intérêt de l’équipe passe avant tout et que le retour des blessés fait du bien à tout le monde.

Comment s’est passée la semaine qui a suivi les attentats à Paris ?

Ils ont forcement marqué les esprits de tout le monde et ça a été difficile de trouver la motivation pour jouer samedi dernier. Mais le sport est aussi là pour nous changer les esprits. Pendant que l’on joue au handball on pense moins à ce qui s’est passé. Personnellement heureusement qu’il y avait les entraînements cette semaine car sinon je serais resté scotché devant les chaines d’infos de ma télé.

Ces deux éléments, les retours de blessés et la concentration malgré tout aux entraînements semblent avoir été les clés du large succès contre ROC Aveyron (34-26) ?

Lors de ce match, comme depuis le début de la saison, on a fait une grosse première mi-temps. On a mis quelques minutes à trouver la mire (Nice marque son premier but après 4’42 » de jeu ; ndlr), mais dès le retour d’exclusion d’Asier (Antonio Marcos ; ndlr) on a imposé notre jeu. On a eu pas mal de réussite mais lorsque l’on est au complet, avec du danger sur tous les postes, ça devient difficile pour l’adversaire. On avait en plus bien analysé le jeu de Rodez lors de trois séances de vidéos avant le match, ça nous a largement facilité la tache.

Alors que les visiteurs sont encore au contact à la 11′ (7-5) c’est sur un score bien plus large qu’est sifflée la mi-temps (18-11).

On bascule à la pause avec un avantage important mais on a pas relâché la pression comme on a pu le faire dans les matchs précédents. On peut dire que l’on a géré mais Edu (Eduardo Fernandez-Roura, le coach ; ndlr) n’a pas fait tourner l’effectif pour autant. On voulait garder l’écart afin d’envoyer un signal fort et de soigner le goal-average, on y est parvenu.

L’un des grands absents du début de saison pour blessure, était Boubacar Sidibé. Lors des derniers matchs de championnat, Saint-Raphaël et Rodez, il a à chaque fois inscrit onze buts…

Bouba est de retour en pleine forme au meilleur des moments et ça nous fait évidemment énormément de bien. C’est un joueur très important de l’équipe, il apporte de la folie dans notre jeu qui, lui, est souvent programmé. Sa réussite actuelle est insolente et j’espère que ça va durer. Avec un Bouba à ce niveau là, c’est plus facile de gagner des matchs.

Il semble se dégager, même si le classement est encore très serré avec quatre équipes en deux points, qu’en étant au complet, le Cavigal Nice est en cran au dessus des autres…

Je n’ai pas vu jouer toutes les équipes de la poule mais je pense qu’avec l’effectif au complet on peut viser haut. Je regrette que l’on ai eu autant de blessés au moment d’affronter Grenoble (Sidibé, Montavez et Perronneau lui-même ; ndlr) car ça aurait pu changer pas mal de choses je pense (Défaite 29-25 face à l’actuel leader ; ndlr). Mais la saison est encore longue et il reste encore beaucoup de matchs à gagner pour espérer remplir nos objectifs.

Ce week-end, le championnat fait une pause, avec la coupe de France. C’est le quatrième tour et ton équipe joue samedi à Monaco, Nationale 2, où tu a évolué lors des deux dernières saisons…

Le tirage m’a fait particulièrement plaisir pour plusieurs raisons. Déjà parce que je sais que ça va être un bon match. Une belle équipe, avec une bonne mentalité, dans une salle magnifique, ça fait pas mal d’ingrédients que l’on aimerait retrouver à tous les matchs. Et puis bien sûr parce que j’ai beaucoup d’affection pour le club et pour les nombreux amis qu’il m’y reste. J’ai hâte de les affronter et que les meilleurs gagnent.

Et ton groupe, qui aspire à passer au cinquième tour pour jouer un match de gala contre une LNH, comment a t-il réagi ? Il aurait peut-être aimé s’amuser contre une Pro D2 ?

L’équipe a accueilli le tirage contre Monaco comme un challenge. Ce derby c’est le moyen de prouver que l’on est la meilleure équipe amateur de la Côte d’Azur. Jouer une équipe professionnelle c’est un cadeau et si on ne gagne pas ce weekend on ne l’aura tout simplement pas mérité.

Tu as sans doute vu que Monaco, après avoir mené 11-18 dans la salle du HB3M, a finalement perdu 34-30 lors de la dernière journée de championnat. Pour eux c’est sans doute plus qu’un match de coupe, il faudra réagir…

Le scénario de la défaite contre Mougins leur a forcement fait mal à la tête et je pense que ce match de coupe arrive au bon moment pour eux. En tant qu’outsiders ils vont jouer sans pression, une victoire face à nous peut leur redonner une belle confiance. En gros, ce match, c’est tout bénéfique pour eux et dangereux pour nous.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie